Dissertation 1984-candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1308 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I-Ressemblances

1) Contexte historique
Ils sont tous les deux issus d’une période historique critique. Pour Candide ou l’Optimisme c’est l’absolutisme. Pour 1984, c’est le totalitarisme, inspiré du système soviètique, anec son parit unique, son chef tutélaire objet d’un culte de la personnalité, sa confusion des pouvoirs,ses palns de production trinnaus..
2) Projet Politique
L’utopiea une double fonction dans le discours politique : celle de proposer une rupture radicale avec un système existant et de plus de proposer un modèle de société idéale. Ce n’est pas un simple progrès qui intéresse les Utopistes mais une rupture nette et un saut qualitatif radical.
L'utopie peut donc s'inscrire également sur du long terme, voire du très long terme sans tomber dans une radicalitéqui elle-même permettrait des résistances, l'empêchant d'être et restant donc dans le vide qui est son sens premier. Comment alors préserver l'altérité du phénomène révolutionnaire utopique?
C’est surtout avec l’avénement des régimes totalitaires que la contre-utopie prend tout son sens , et son imporatance. 1984 dédonce en effet, avec une vigueur et une prescience saisissantes la parentéfoncière existante entre totalitarisme et utopie.

3) Description d’une société parfaite
Dans Candide ou l’optimisme la société est parfaite à certaines conditions ; Dans 1984 elle est idéale pour les dirigeants
4) Les univers utopiques et contre-utopiques ont en commun de ne pas être simplement des mondes imaginaires. Ils sont le résultat d'un projet politique. Ce projet vise à rendre possibleun idéal , idéal de pouvoir absolu dans 1984, L'idéal de bonheur est peut-être un peu plus ambigu. Il est défini comme la suppression de toute souffrance et comme la sécurité et la stabilité
Les sociétés décrites dans les utopies aussi bien que dans les contre-utopies ont pour caractéristique d'être « parfaites ».
Leur perfection tient en ce que d'une part, elles réalisent parfaitementl'idéal qu'elles se sont assignées oppression parfaite chez Orwell et que, d'autre part, elles sont inaltérables. En effet, un monde parfait ne saurait être menacé ou provisoire et se doit d'être, d'une manière relative du moins, éternel. Le principal défi posé à l'utopiste consiste, en effet, à empêcher toute possibilité de retour en arrière.

II-Différences

1) Contexte de la fictionUtopie :Le lieu est souvent imaginaire et inaccessible. Complètement surréaliste.
Contre-utopie : Parce que la dystopie vise à présenter sous forme narrative les conséquences néfastes d'une idéologie, l'univers qu'elle décrit ne s'éloigne du nôtre que par les seules transformations sociales ou politiques que l'auteur désire critiquer. Rapprocher l'univers dystopique du nôtre, c'est un moyen pourl'auteur de rendre sa dénonciation plus efficace. Il est donc naturellement amené à situer son univers dystopique dans un futur plus ou moins proche et à en exclure toute dimension fantastique qui viendrait affaiblir son argumentation.

Anticipation, mouvement rationnel de l'Histoire : ces caractéristiques rapprochent naturellement le projet dystopique de la science-fiction. C'est pourquoi lacontre-utopie est souvent considérée comme un sous-genre de la science-fiction. Il existe néanmoins une différence importante entre ces deux genres.

Le champ spéculatif de la science-fiction est, par définition, la science. La science-fiction imagine des découvertes scientifiques ou technologiques, les met en scène ou s'interroge sur leurs conséquences. Le champ spéculatif de la dystopie est, enrevanche et comme l'utopie, celui des conséquences possibles de changements d'ordre politique. Dans une contre-utopie, l'évolution technologique n'est pas un facteur déterminant : les trouvailles technologiques (télécrans dans 1984) ne sont pas des phénomènes dont on analyse les conséquences, ils sont les conséquences d'une volonté politique (volonté de surveillance dans 1984,. D’ailleurs, les...
tracking img