Dissertation apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La lecture du recueil Alcools pourrait se caractériser de diverses façons. Tout d’abord on reconnait le mépris et la tristesse lié aux multiples mésaventures amoureuses de l’auteur. Nous observonsle côté géographique de l’œuvre, ses déambulations à travers le monde jouent un rôle thérapeutique. Souvent, il combine ces dernières à ses détresses amoureuses pour montrer leur dépendance.Désormais, Apollinaire insiste que son rôle de poète est bien plus simple ; son unique but est d’émerveiller.
Il faut préciser que l’émerveillement n’est pas toujours immédiatement apparent. Il estcependant présent car comme dit Michel Bouthot « Quand nous cessons de nous émerveiller, nous arrêtons de croire en la vie ». Apollinaire lui n’a pas cessé de croire en la vie, même s’il fût parfois àproximité de l’abandon. Mais est-ce son envie incessante d’émerveiller qui l’a gardé en vie pour tellement longtemps ?
Initialement nous observerons comment le modernisme véhicule les sentimentsd’émerveillement d’Apollinaire, ensuite nous comprendrons l’importance du voyage dans sa quête de l’éblouissement. Pour terminer, nous allons analyser si, le recueil n’est qu’une dramatisation desévénements, ce qui rend l’œuvre plus attirante mais moins précise.

Apollinaire est le poète le plus célèbre de la belle époque. Cette description lui plairait étant donné qu’il était un enthousiastedes changements de son temps. Apollinaire est réellement un poète à l’écoute du monde moderne: il apprécie la beauté de la cité industrielle, la Tour Eiffel et l’émotion variable de la ville. Sespoèmes reflètent les changements sociaux, économiques, politiques et technologiques de son ère, souvent en les évoquant avec exaltation. Malgré la nostalgie régnante dans la majorité de ses poèmes,certaines choses réussissent temporairement à le sortir de sa tristesse. Dans « la Chanson du mal-aimé », il compare l’électricité aux feux « flambant », certainement pour accentuer la nouveauté et...
tracking img