Dissertation art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Etre artiste c’est dans un premier temps permettre à l’art d’exister au travers de nous; que l’on soit acteur, peintre, photographe ou autre; l’art n’existe que si l’artiste existe: les deux vont de paire. Le problème que pose la notion d’artiste réside dans le fait que l’art caractérisant ainsi l’artiste n’a pas de sens déterminé; sa définition ne cesse d’évoluer avec le temps; il en va doncde même pour le qualificatif d’artiste. Cela pose alors un premier problème: Comment peut on définir l’artiste?
Le plaisir que procure une œuvre d’art est un sentiment de satisfaction désintéressée éprouvé en présence de la beauté naturelle ou artistique. Nous pouvons donc nous demander si l’artiste doit chercher à plaire?Des lors que nous nous posons cette question nous cherchons à déterminer sià travers l’art, un artiste a pour finalité intentionnelle de plaire. C’est-à-dire qu’il s’efforcerai de façon consciente a faire surgir ce sentiment de plaisir chez les personnes en contact avec son œuvre. Dans un premier temps nous serions tenté de dire que l’artiste doit en effet chercher à plaire à travers divers moyen ce qui peut être pour celui-ci un moyen d’être reconnu. Cependant,l’artiste ne doit-il pas avant de chercher à plaire chercher à instruire son public en donnant une dimension didactique à son œuvre, en faisant passer un message à travers cette même œuvre entre autres fonctions que celle ci pourrait prendre? Finalement, n'y aurait-il osa une distinction à faire rendant justice à ces deux facettes de l'art?

Comme nous l’avons présupposé, pour être dénommé artiste ilfaut chercher à plaire, mais il ne faut pas se méprendre, il faut d’abord s’atteler à plaire à l’élite possédantes connaissances artistiques et une capacité à juger. En fait, ces deux critères vont de paire car pour apporter un jugement valable sur une œuvre, il ne faut pas se substituer a tout effort de connaissance rationnelle ou bien prétendre a une universalité du jugement. D’après Kant, cejugement est nécessairement lié à la beauté d’une œuvre car les Beaux-Arts selon lui sont les produits du génie ce qui nous conduit à affirmer que pour qu’un jugement esthétique soit acceptable il doit être désintéressé; c’est-à-dire qu’au cours du jugement il faut se demander si l’œuvre produit une sensation de plaisir en nous et non pas se demander si l’existence de cette œuvre apporte quelquechose; d’où la nécessite pour un artiste de chercher à plaire ce qui le conduira certainement vers un jugement au résultat positif. D’autre part, les connaissances sont toutes aussi importantes: il faut en effet connaitre les règles s’appliquant à l’art en commençant par les technique artistiques qui peuvent s’apparenter à des limites telles que les gammes pour un musicien par exemple; mais deréelles limites existent comme la taille d’une toile pour un peintre ou le temps pour un film. D’autres règles existent comme celles que Boileau explique par exemple dans son traité Art poétique où il exprime les règles intervenant dans la construction de poèmes classiques; de même on retrouve des règles très présentes pour les enluminures à l'époque médiévale. Parmi les règles ou les directivesappliquées à la peinture celle qui a le plus perduré est le fait de chercher à représenter strictement la réalité, le plus souvent la nature, c’est ce qu’explique Léonard de Vinci dans son Traité de la peinture. Ce principe existe en effet depuis l’Antiquité grecque, viens s’y ajouter une autre règle: l’artiste doit laisser transparaitre l’idée de mouvement dans son œuvre afin qu’elle ne soit pas unepale copie de ce qu’il voit. Ces limites et règles sont indispensables car comme l’a dit Léonard de Vinci: « La force (d’une œuvre) naît par les contraintes et meurt par la liberté. » cette idée fut reprise par André Gide et rend possible l‘existence de l‘art. Néanmoins il faut ajouter à ces connaissances la capacité de faire plusieurs distinctions qui ne résident pas nécessairement dans la...
tracking img