Dissertation bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (343 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La question sur le corpus : Quelles attitudes de spectateurs ces textes proposent-ils ?
Pistes de réponse :
On peut trouver que ces spectateurs ont une attitude inadéquate :
1) ils sont coupés duspectacle, soit parce parce qu'ils n'écoutent pas, soit parce qu'ils appartiennent à une réalité différente ;
2) ou bien ils sont trop investis dans la pièce, soit parce qu'ils cherchent à juger sanssavoir, soit parce qu'ils cherchent à trop réfléchir ;
3) enfin ils cherchent le spectacle dans la salle, que ce soit les marquis ou le parterre.
En creux, les textes proposent ainsi une bonneattitude de spectateurs : un spectateur se laissant aller à la sensation ; et un spectateur acceptant de remettre en question ses préjugés.

Pistes de corrigé : Commentaire
Il fallait étudier :
- lavivacité du dialogue de comédie (une comédie à propos d'une comédie)
- la fausse argumentation du personnage ridiculisé
les caractéristiques de la tirade finale : un blâme efficace, un élogeoratoire du spectateur de bon sens.

DISSERTATION
Premier plan proposé, progressif :
1) Le spectateur n'est pas impliqué car il est hors de la scène (confort du fauteuil, 4e mur, irréalité factice duthéâtre)
2) Pourtant, le spectateur est impliqué par l'effet produit sur lui par le théâtre : la catharsis.
3) Enfin, le théâtre joue avec l'implication du spectateur : décalages produits par lesapartés, franchissement du 4e mur avec acteurs dans la salle, etc.
 
OU deuxième plan proposé, dialectique :

1) Constat : le spectateur est toujours impliqué par la pièce qu'il voit : on s'adrese à luijamais de dos, les pièces respectent des conventions pour informer le spectateur (exposition, didascalies...)

2) Mais la réalité du spectateur et du théâtre sont radicalement différentes. Théâtre= lieu du factice.
3)En réalité, le théâtre est le plaisir de faire varier son degré d'implication : illusion référentielle ou rupture de cette illusion.

L'écriture d'invention :
Il fallait...
tracking img