Dissertation : chanter son mal, est-ce la fonction principale de la poésie ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (857 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro : Le poète est très souvent un être qui souffre, en perpetuel désacord avec le monde. Dans la mythologie grecque, Orphée, un héros légendaire, mais aussi un grand poète et musicien del'Antiquité, chantait son mal avec sa lyre, dans l'espoir de charmer les Enfers, pour retrouver la femme morte qu'il aimait. Mais le poète doit-il à son tour chanter son mal pour l'enchanter ? La poésiea-t-elle d'autres fonctions ?
Nous verrons dans une première partie, qu'enchanter le mal est une notion importante pour beaucoup de poètes, puis en second lieu, nous remarquerons que la poésie remplitaussi beaucoup d'autres fonctions.

Certes, nous pouvons constater que le poète qui chante son mal l'enchante.

En effet, il l'adoucit, l'apaise grâce aux poèmes qu'il écrit. Par exemple,beaucoup d'hommes écrivaient des poèmes alors qu'ils étaient en prison, tels que Musset & Verlaine, deux célèbres écrivains, cela leur permettaient de se libérer de leur mal-être. Ou encore, comme lefait Ronsard dans son poème « Je n'ai plus que les os ». Le poète savait qu'il allait bientôt mourire et à donc décider d'exprimer ses sentiments «  Je n'ose voir mes bras que de peur je ne tremble »(v4) et de faire ses adieux à ses proches «  Adieu, chers compagnons, adieu, mes chers amis » (v13), pour atténuer ses souffrances.
Pour adoucir leur mal, les poètes le transforme en chant, ce quicrée la dimension musicale de la poésie. Mais elle peut s'exprimer différemment chez les poètes. Par exemple pour Charles Juliiet, c'était un murmure intérieur, alors que pour Philippe Jacottet,c'était une parole rythmée. Ce chant agit alors comme une berceuse, qui endort momentanément la douleur.
Dans ce cas, la poésie peut donc être lyrique ou éligiatique. Elle peut contenir des anaphores,figures de style consistant a commencer les vers par les mêmes mots, comme dans « Le Lac » de ???, des sonorités, assonances & allitérations, et des rythmes, tel qu dans Demain dès l'aube, de Victor...
tracking img