Dissertation comparative

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 20ème siècle est un siècle de foisonnement culturel et philosophique, pendant lequel plusieurs tendances, parfois opposées, se sont développées. Sartre et Giraudoux sont deux auteurs du 20ème siècle qui présentent des philosophies différentes. En effet, on considère Sartre comme le père de l’existentialisme, tandis que Giraudoux est considéré comme un sceptique. Dans les deux extraits étudiés,respectivement Les Mouches, de Sartre, et Électre, de Giraudoux, sont mis en scène les mêmes personnages, Électre et Oreste. Ils sont frères et sœur, et se rencontrent pour la première fois dans les extraits étudiés. Cependant, et du fait des courants littéraires différents suivis par les auteurs, il est logique de comparer la relation qui se développe entre Électre et Oreste dans les deuxextraits. Il y a d’abord le lien qui se crée entre les deux personnages, semblable dans les deux œuvres, puis ce qui amène à la découverte de ce lien, qui explicite les différents philosophiques entre les deux auteurs.

Premièrement, le lien émotif filial s’établit pour les mêmes raisons, et donc a les mêmes caractéristiques dans les deux œuvres. En effet, une dépendance affective est notée,Électre ayant vécu seule dans les deux cas, et ayant grandi dans un contexte familial encourageant la mise à l’écart des enfants. Dans le cas d’Électre, celle-ci éprouve un fort ressentiment envers sa mère, qui entretient une relation extraconjugale nuisant à l’honneur familial : « ce n’est pas que je déteste les femmes, c’est que je déteste ma mère ». Dans Les Mouches, Électre a grandi sous lerègne de son beau-père, et a été réduite au statut de servante : «Moi, à six ans, j’étais servante ».(p175) Ainsi, une dépendance affective au frère inconnu en résulte, cette dépendance faisant partie intégrante de la relation que partagent ces deux personnages. L’arrivée d’Oreste est aussi symbolique de la liberté, surtout dans Les Mouches, puisqu’il libère sa sœur de son état d’esclavage. Cela estnotable du fait que la liberté est un des thèmes récurrents de l’existentialisme.
De plus, Oreste et Électre partagent, dans les deux cas, le même objectif : reprendre un pouvoir qui est le leur, et du même coup l’honneur de leur famille, dans un lutte qui s’avère sanglante. Ils sont donc poussés par une même ambition, ce qui renforce leur lien affectif. Aussi, ils sont poussés par une volontéd’isolement, de retrait par rapport au contexte de leur rencontre. Dans les deux extraits, Oreste témoigne d’une volonté d’isolement avec sa sœur. Il souhaite quitter l’endroit de leur rencontre plus que tout, ce qui traduit un besoin de la présence de l’autre. Même si leurs volontés diffèrent quant à leurs situations géographiques, il reste la même constante : demeurer ensemble, à tout prix.Enfin, on peut dire que les deux personnages se complètent dans leurs personnalités, ce qui les rend encore plus sujets à une relation forte. Oreste est dans les deux cas calme et posé, tandis qu’Électre est portée à des emportements émotifs. Celle-ci est tantôt douteuse, sceptique, déterminée, ou encore joyeuse. Oreste garde ses ambitions en tête, mais a besoin de sa sœur pour les mettre en action,n’en étant pas capable tout seul : « Cette épée que tu portes au côté, t’a-t-elle jamais servi ? » (p173) . Oreste répond par la négative, mais plus tard est prêt à lutter seul contre le roi et la reine.



Deuxièmement, les chemins qui ont abouti à cette relation pourtant semblables ne sont pas identiques selon les œuvres. Dans un premier temps, les rencontres elles mêmes ne sedéroulent pas de la même façon. En effet, dans Les Mouches Électre rejette Oreste, il a des preuves à faire qu’elle l’appelle par son nom. Électre appelle Oreste de son vrai nom qu’une seule fois, en fin de scène. La scène est plutôt sombre, il y a un style minimaliste, auquel on a retiré le superflu, caractéristique du mouvement existentialiste. Il n’y a aucun débordement d’émotion chez les...
tracking img