Dissertation désirs et réalité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (784 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Désir et réalité
sujet
I– PRESENTATION DE LA QUESTION ET DE SES DIFFICULTES
Ce sujet est tout à fait classique mais il est plus riche qu'il n'y paraît au premier abord. Il ne s'agitpas, en effet, de se centrer sur la seule notion dedésir bien que, évidemment, cette notion soit ici
centrale. En analysant la question, on voit que les notions dedevoir, debonheur, deliberté et,éventuellement d'inconscient, sont également impliquées dans la problématique de ce sujet. Il
convient donc de prendre toute la mesure de ces problèmes en écartant ce que demande la
question et cequ'elle sous-entend, à savoir que la réalité pourrait bien décevoir tous les appétits
que l'homme porte en lui.
II - LA PROBLEMATIQUE
Elle découle de l'analyse. "Le désir" renvoie à l'étude del'homme, habité, toujours, pasune
multiplicité foisonnante de désirs, c'est-à-dire d'appétits, c'est-à-dire de manques. Ces manques,
l'homme est poussé par des appétits qui sont en lui et dont il nedécide pas, à les combler. S'il n'y
parvient pas, le sentiment de manque, l'absence de satisfaction, le fait nécessairement souffrir. Dès
lors, une question se pose : la réalité peut-elle être le terrainsur lequel cette souffrance, ou ces
souffrances, peuvent être apaisées ou bien n'est-ce pas possible ? Dans ce dernier cas, l'homme est-
il condamné à être malheureux ou bien peut-il trouverd'autres issues en vue de la satisfaction ? Le
désir trouverait-il à se satisfaire dans l'irréel ? Qu'est-ce qu'une telle question pourrait signifier ?

III - LES PISTES DE REFLEXION
Vous auriez pupenser à :
● Le sujet humain est, essentiellement, un être de désir (Schopenhauer). Il ne devient lui-même
que par le détour d'un accomplissement de soi dans la réalité, c'est-à-dire dans la réalisationde son
être propre au travers notamment dut ravail, de ses relations avecautrui et avec lemonde qu'il
marque du sceau de son intériorité.
● La multiplicité des désirs est-elle si importante que...