Dissertation - dans quelle mesure l'écrivain, ou l'artiste, qui critique son époque et sa société peut-il faire reflechir le lecteur sur l'homme en général ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1131 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Le romancier Henri de Montherlant (1896-1972) affirme: « Il ne faut pas qu'un écrivain s'intéresse trop à son époque, sous peine de faire des oeuvres qui n'intéressent que son epoque. » Dans quelle mesure l'écrivain, ou l'artiste, qui critique son époque et sa société peut-il faire reflechir le lecteur sur l'homme en général ?

Dans le cadre de l'homme dans les genres de l'argumentatif du17ème à nos jours, nombreux sont les écrivains et les artistes ont tenté de retranscrire leur époque de façon artistique, souvent dans le but de la dénoncer. Il est vrai qu’habituellement un bon écrivain ou artistes arrivent à nous faire adhérer aux idées qu’ils défendent, cependant de quelle manière peut-ils nous faire reflechir sur l'homme en général ? Les écrivains ou artistes sont d’abord deshommes qui appartiennent à leur époque, participant aux affaires marquantes de leur temps. Aussi n’est-il pas étonnant de voir ces temoins mettre leur art au service d’une cause politique ou de courants de pensée dans le but convaincre ou de faire reflechir, cependant l'influence peut empêcher aux lecteurs de se construire une opinion personnel et refléchir de soi même.

Au fil des époques,certaines critiques de la société et de l'homme ont traversées l'histoire, pour devenir un problème toujours d'actualité. Certains auteurs visionaires, de courants diverses, ont permis grace à leur immense talent de s'inscrire dans l'éternité. Plusieurs procédés permettent aux ecrivains de convaincre son leceur. A la fin du Xve siècle, les grandes decouvertes bousculent les représentations traditionnellesdu mondes et de l'homme. La découverte de nouvelles cultures et de nouveaux modes de vie amène les Occidentaux à s'interroger sur la place de l'homme dans l'univers. Une littérature d'idées va dès lors se développer qui interroge l'humain, sous la forme de fiction (contes; récits, fables) ou de formes réflexives (essais, dialogues, …). Blaise Bascal dans son oeuvre intitulé les Pensées, utilisesimultanément dans le fragment 230, un discours scientifique et pittoresque, par lequel il joue avec les sensations du lecteur en le séduisant au moyen d'images saisissantes; puis suscitant sa peur en rabaissant la raison de l’homme. Le scientifique tente de convaincre son lecteur que le but de son existence est d’atteindre « l'infiniment grand» en adherant à la croyance, et non pas de tomber dansles facilités de l'ignorance tel que fait l'esprit athée. Ainsi, l'auteur du courant classique favorise l’adhésion à la croyance, en l'amenant comme la solution aux craintes. La volonté de convaincre, donc de construire un raisonnement, utilise la logique comme arme privilégiée. Dans l'etude de livre 1 des Essais de Montaigne publié en 1850, le magistrat audacieux nous ouvre l'esprit aux mondesexterieurs et exotiques grace à une écriture juridique proche de la syntaxe latine, mais aussi en faisant preuve d'empathie envers le lecteur ainsi que les cannibales citer dans le texte. L'humaniste cultivé et altruiste use d'un débat contradictoire et d'un registre ironique, afin de remettre en causes les prégujés de ses contemporains. Un autre procédé efficace pour convaincre ou persuader estl’ironie. Lorsque Voltaire veut dénoncer la guerre, il construit une fiction dont le but est de ridiculiser. Le conte voltarien critique la société et son époque, en se fondant sur les péripéties vécues par des personnages. Ces episodes permettent au heros de tirer une morale, un enseignement, c'est pourquoi le conte voltarien peut être considéré comme un récit d'apprentissage, durant lequel le héros(et le lecteur) effectue un apprentissage sur la vie et l'homme. Dans le conte éponyme Candide publié en 1759, il dénonce la guerre entre les Abares et les Bulgares, en montrant une réalité horrible, mais surtout absurde. Ainsi l’ironie est une composante essentielle de l'argumentation. Dans le chapitre 19, Voltaire met en scène une victime du commerce triangulaire et confronte son lecteur à...
tracking img