Dissertation de s.e.s

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
S.E.S

Depuis la fin des années 1950, une crise identitaire touche les ouvriers. En effet, on a pu observée un déclin numérique des ouvriers du notamment à la révolution industrielle ainsi qu’a la tertiarisation. Avec le temps certains aspects de la culture ouvrière disparaissent ou sont transformés, notamment la solidarité, la conscience de classe, ...
Nous nous sommes donc demandé si nouspouvions encore parler de culture ouvrière ?
C’est donc ainsi, que nous verrons dans un premier temps les modifications qu’on engendré les transformations de la structure sociale, ensuite nous verrons dans un second temps ce qu’il altère la culture ouvrière, sa perte de spécificité, et enfin nous terminerons sur le fait que celle-ci na tout de même pas disparue

Depuis la révolutionindustrielle et pendant la période des Trente glorieuses (1945-1974) ; les inégalités se sont réduites du à l’augmentation des salaires. Comme on peut le voir d’après le document 1 la crise de la classe ouvrière à amener a une réelle crise identitaire, car les ouvriers bénéficient d’une forte croissance économique ce qui les a permis d’accéder a des produits de consommation jusqu’ici destinés a desclasses supérieurs. De plus, la solidarité ouvrière s’est vu décroitre pour cause : l’accès a des logements en cohabitation avec des groupes sociaux différents.
A partir de 1975 la catégorie ouvrière voit sa part de population active baisser, en effet, d’après l’INSEE entre 1982 et 2003 les ouvriers non qualifiés de type industriel sont passés d’environ 2400 en 1982 à 1400 en 2003 soit unebaisse d’un millier en un peu moins de 100 ans au profit d’ouvriers qualifiés. Avec la tertiarisation, les ouvriers ont vu leurs effectifs baisser due au progrès technique, nécessitant une main d’œuvre ouvrier moins nombreux mais plus qualifiés .c’est pourquoi les enfants d’ouvriers vont chercher ailleurs.
Il est vrai que les enfants d’ouvriers font de plus en plus d’études. Les enfantsd’ouvriers se voient offrir plusieurs possibilités de travail ce qui fait qu’aujourd’hui ils peuvent faire plus d’études car il y a une banalisation de la CSP de provenance. Le fait que l’on assiste à une démocratisation de l’école favorise l’acculturation.
En effet, l’acculturation est favorisé c’est-à-dire les enfants d’ouvriers vont se confronter a des enfants de toutes classes, ce qui vafavoriser l’enfant issue de classes moyenne à faire plus d’étude car il va être influencé par ses camarades issue d’autres classes qui n’aurons pas subit la même socialisation. De ce fait, les enfants d’ouvriers voit leurs chances augmentaient.
De plus, le PC et la CGT étant en déclin, les ouvriers sont de moins en moins socialisés. Ils remettent en cause la place centrale occupée par lemouvement ouvrier. Les enfants d’ouvriers sont plus instruits, ils sont quasi-presque tous passées par l’école, ils sont tous qualifiées et non plus rien en commun avec les anciens ouvriers ce qui fait qu’il est dur pour eux d’intégrer un syndicat.

De nombreux changements on pu être observé notamment sur la socialisation des ouvriers, mais pas seulement, les mentalités aussi.

Lasocialisation met en œuvre de nombreux agents de socialisation, mais ils sont de plus en plus divergents. L’individu est plus libre de ses choix, notamment du fait que ses agents ne soient plus convergents, donc envoient un message différent. L’individu est libre de penser, d’agir et de faire son choix à sa manière. On parle alors d’une recomposition du monde ouvrier.
L’amélioration des droits a favoriséles stratégies individualistes, l’ouvrier a pu enfin penser par lui-même et ne plus être sous influence, il devient autonome, il ne doit plus répondre aux attentes de sa classe. En effet, l’identité ouvrière est de plus en plus construite librement dû aux nouveaux agents de socialisation, on assiste a une montée de l’individualisme. D’après le document 6, on comprend que les mentalités ont...
tracking img