Dissertation: doit-on toujours attendre d'une oeuvre litteraire qu'elle nous donne une leçon?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1392 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Questions préliminaires:

A travers le texte A, on comprend que selon La Fontaine le bonheur est caractérisé par le goût de la tranquillité, des plaisirs simple de la vie et de la beauté de la nature.
Selon Madame du Chatelet, épicurienne, le bonheur serait le fait de ce procurer des sensations, des sentiments agréables et de satisfaire des passions.
Selon Créon, le bonheur serait toutsimplement la vie, « l’eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leur doigts ouverts. »(lignes 2-3). Mais selon lui, pour saisir ce bonheur, il faut « fermer ces mains », c’est-à-dire se marier, s’engager, saisir sa vie même si pour cela il faut faire des sacrifices.
Au contraire, selon Antigone le vrai bonheur est fait d’amour sincère et véritable, sans obligations ni conditions.L’épicurisme est un courant philosophique fondé à Athènes par Epicure en 306 av J.C. Il prône la limitation des désirs et des plaisirs pour atteindre le véritable plaisir d’exister.
Je choisi donc de rapprocher le texte de La Fontaine et celui de Madame du Chatelet car il est fait référence de ce mouvement philosophique dans leur deux textes.
- Dans « Discours sur le bonheur », il estclairement mentionné dans l’introduction que l’écrivaine est épicurienne: « Madame du Chatelet exprime son épicurisme(…) ».
- Dans « Le philosophe scythe », La Fontaine met en scène deux personnages; le philosophe scythe stoïcien et un sage vieillard prenant le temps de goûter aux plaisirs simple de la vie et de la nature, donc lui-même épicurien.
On remarque alors que le fabuliste oppose ces deuxpersonnages et prend finalement le parti du sage vieillard en s’opposant au philosophe: « Contre de telles gens, quand à moi, je réclame. »(l.34).
On peut donc pensé que La Fontaine est épicurien tout comme son personnage.



Introduction: L’Œuvre littéraire est un produit du travail sur la forme. Le langage y est non seulement un moyen pour communiquer, comme dans le cas des textesfonctionnels, mais aussi une fin. La forme devient sens au même titre que le fond. L’écrivain valorise la forme en inventant des métaphores, en renouvelant les images, pour mieux découvrir le monde sous un autre jour. En conséquence, la fonction poétique demeure l’une des fonctions dominantes dans le texte littéraire. L’œuvre littéraire, comme le texte culturel, est reconnu par la société non seulementpour des fins didactiques mais aussi pour des fins esthétiques.
Il existe de nombreux genres d’œuvres littéraires comme les œuvres poétiques, théâtrales, épistolaires, narratives, expérimentales…. Et même lorsqu’elles donnent une leçon, elle ne sont pas pour autant uniquement moraliste; en effet elles étudient et analysent aussi le sujet qu’elles traitent. Chez La Fontaine, qui est connu pour sescélèbre morales, c’est le comportement de l’Homme qui est mis en avant dans ses récits, tous comme chez de nombreux philosophes du 18è siècle. La leçon, même lorsqu’elle est présente, n’est donc qu’une partie de l’œuvre littéraire.
La leçon est-elle une partie indissociable de l’œuvre littéraire?

Nous étudierons les œuvres littéraires qui se veulent didactiques et celles qui prônentl’esthétique. Et nous verrons si les œuvres littéraires qui ne délivrent pas directement de leçon ne nous apprennent pas tout de même quelque chose.

I/ L’Œuvre littéraire sans morale

A/ L’Œuvre littéraire peut avoir une fonction purement esthétique. Lorsque c’est le cas, elle a pour bute d’exprimer des sentiments, sans pour autant donner un point de vue ou étayer son contenu. L’écrivain peut donc tout àfait écrire des choses inconcevables ou immorales.

B/ Ce que Baudelaire n’a pas hésité à faire dans son recueil de poèmes « Les Fleurs du mal ». Ce recueil, publié en 1857, est une des œuvres les plus importante de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelle esthétique (discipline philosophique ayant pour objet les perceptions, les sens, la beauté) où la beauté et le sublime surgissent,...
tracking img