Dissertation en philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1621 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans l’attitude naturelle de l’être humain, notre perception est télécommandée par notre pensée. Nos désirs, nos préoccupations, le harcèlement des choses à faire, des rendez-vous urgents, le train-train des habitudes, la répétition des mêmes actions chaque jour s’accommodent d’une simple reconnaissance. Par reconnaissance, je veux dire retrouver ce que nous cherchons, en anticipant par avance ceà quoi nous devons nous tenir. La perception habituelle porte des œillères de nos attentes et l’anticipation de notre mémoire. Notre principal souci, c’est d’y confirmer la cohérence de notre représentation actuelle, en tissant par la pensée les fragments du monde que nous percevons. Dans la vie de tous les jours, les gens ont tendance à faire des contradictions de ce qui est réel et ce qui estapparent. Par exemple, quand je regarde par la fenêtre la lune, de ma connaissance, je serais en mesure de distinguer sa grandeur réelle et sa grandeur apparente. Cependant, on peut se demander si la réalité, surtout la réalité sensible peut être différencié. QUESTION : Au fond, est-ce possible de distinguer le réel de l’apparent? THÈSE : Il n’est pas possible de distinguer le réel de l’apparent.CONCEPTUALISATION : Lorsqu’il est question de réalité, il s’agit de faire référence à ce que l’esprit se représente comme tel, par opposition à l’illusion, au rêve ou à l’apparence. C’est le caractère de ce qui a une existence concrète. La réalité sensible est une réponse spontanée à la question de savoir ce qui correspond à la réalité : ce qui est perçu par les sens, donc ce que l’on voit, ce quel’on touche, ce que l’on sent ou ce que l’on entend. À l’inverse, l'apparence sensible est une forme d'illusion, une forme d'imperfection de l'archétype parfait. Le rêve est la satisfaction d'un désir. L’imagination est la faculté de former des images, de se représenter des objets absents, de combiner des images, de se représenter des images ne correspondant à rien de donné.

PROBLÉMATISATION :Quelle est l’importance de cette question? Pourquoi faut-il se demander s’il est possible de distinguer le réel de l’apparent? La dualité entre apparences/réalité n’est-elle que le fait d’une intervention intentionnelle de l’homme? Relève telle d’un jugement? Relève telle d’une conscience? La dualité apparence/réalité est-elle dans la structure même de l’Être?

ARGUMENTATION : Il n’est paspossible de distinguer le réel de l’apparent parce que le rêve détient sa propre réalité qui est différente du monde réel. De plus, la subversion de la réalité dans l’apparence, par exemple l’illusion, ne nous permet pas de distinguer le réel de l’apparent. Finalement, les différentes forment de négation de la réalité par l’imaginaire, le rêve, le fantasme ou le surréel nous confond entre le réel etl’apparence.

ARGUMENT 1 : Le rêve a une réalité propre, celle de l’imaginaire, mais d’un degré ontologique moindre que le monde réel. Le rêve en tant qu’expression de l’inconscient permet d’accéder à des représentations refoulées. Il accomplit symboliquement le désir. La fonction du rêve c'est de continuer à dormir car si le désir n'était pas satisfait symboliquement, il réveillerait le dormeur.Le fait que les bruits extérieurs soient intégrés au rêve confirme cette hypothèse. Selon Kant, nous ne pouvons connaître que les phénomènes, faisant référence à ce qui est connaissable, la manière dont les choses nous apparaissent, et non les noumènes et les choses en soi. La connaissance n’est ainsi qu’une manière de sauver les phénomènes et toute question ontologique, portant sur la réalitéultime des choses, ne peut être que métaphysique : il est impossible de démontrer que les noumènes existent réellement, et par conséquent que la réalité qui est donnée soit véritable.

ARGUMENT 2 : La subversion de la réalité dans l’apparence serait dans la nature même de l’apparence, indépendamment du sujet. Ainsi dit-on que « les apparences sont trompeuses », ou encore que « l’apparence nous...
tracking img