Dissertation : est-il juste de penser, comme le dit eluard, que les poètes parlent pour tous ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1658 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Est-il juste de penser, comme le dit Eluard, que les poètes parlent pour tous ?
_

Pourquoi le poète écrit-il ? Ou plutôt pour qui ? Le poète est avant tout un homme qui va exprimer ses sentiments, émotions personnels à travers ses écrits. Ecrire pour lui est un besoin, et non forcément une mission. Saint-John Perse disait « A la question toujours posée "Pourquoiécrivez-vous ?", la réponse du Poète sera toujours la plus brève "Pour mieux vivre". »
Si l’on considère donc qu’un poète écrit pour lui, peut-on dire qu’il s’adresse aux autres ? Mais indirectement, chacun ne peut-il pas se sentir concerné dans les écrits d’un homme représentant l’humain, s’interrogeant sur la condition humaine ce qui est tout de même le propre du poète ? Quant au poète engagé, sa missionn’est-elle pas de s’adresser directement aux hommes en invitant à la réflexion ou à l'action ?
Si l’on s’interroge sur le fait que les poètes parlent ou non pour tous, deux questions sont soulevées : le poète parle-t-il à tous ? Au nom de tous ? C’est ces deux aspects de la question que nous nous devons d’étudier. Nous verrons pour commencer que dans une certaine mesure le poète peut être unporte-parole, mais ensuite qu’il est un être à part, souvent incompris et dont l’atout majeur est justement sa singularité. Enfin, nous tacherons de montrer que l’esthétique caractéristique du poème permet de s’adresser à chacun, et différemment.
Certains poètes, notamment du XIXème siècle tels que Baudelaire se considèrent comme des êtres n’ayant pas réellement leur place dans la société de parleur grandeur, leur génie et d’autres, surtout au XX tels qu’Eluard déclarent au contraire qu’ils s’intègrent parmi le peuple car ils sont « descendus des sommets où ils se croyaient ». Malgré cela, un point commun les rassemblent : ils sont des porte-paroles, des médiateurs : Baudelaire considère le monde comme le reflet de la vérité que l’homme ordinaire ne peut percevoir, et que le poète est leseul à pouvoir transmettre la vérité aux hommes ; Eluard met en avant dans l’évidence poétique que les poètes parlent pour tous, autrement dit que leur voix s’exprime au nom du peuple.

« Peuples ! écoutez le poète !
Ecoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
lui seul a le front éclairé »
Ces paroles de Victor Hugo extraites de Fonction du poète mettent l’accent surle rôle de guide, de messager divin du poète. En effet, celui-ci est bien souvent défini comme un homme en liaison avec les cieux, ou un intermédiaire entre le monde des hommes et un « au-delà ». On les qualifie donc parfois de « prophètes » s’adressant à l’homme en général. « Ce sont les seuls interprètes des vrais Dieux que les poètes.» déclare Pierre de Ronsard. Et ce rôle d’interprète estrepris dans notre corpus par René Daumal : « il faut que je vive et moi, je vous ferai retrouver la parole » ou encore par Supervielle qui affirme que le poète « traduit en langue nette », autrement dit il a un rôle encore une fois d’adaptateur, de messager entre deux mondes.
Le poète est en décalage avec son temps : René Daumal le souligne : « c’est souvent le sort – ou le tord – du poète de parlertrop tard ou trop tôt. » Il est donc parfois visionnaire, et par conséquent s’adresse aussi aux générations futures.

A l’inverse Eluard semble clamer que le poète s’intègre parmi le peuple. Ainsi, il est donc un militant défendant une cause souvent politique: c’est le poète engagé. Eluard montre dans l’évidence poétique le poète comme un homme se révoltant, manifestant, conscient de laréalité.
René Daumal, dans Les dernières paroles du poète, réalise un véritable appel à la révolte lorsqu’il s’exclame « Aux armes ! A vos fourches, à vos couteaux, à vos cailloux, à vos marteaux… » avant sa mise à mort. Victor Hugo quand à lui joue le rôle d’un dénonciateur dans par exemple Melancholia où il met en accusation le travail des enfants. Ces poètes pensent donc avoir quelque part une...
tracking img