Dissertation, extrait onitsha

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (928 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean-Marie Gustave Le Clézio, qu est né en 1940 à Nice en France. Il est un écrivain de langue française de double nationalités, française et mauricienne. Il commença l'écriture de ses romans dès sonplus jeune age, dans le bateau qui conduisit sa mère et lui au Nigeria, dans le but de rejoindre son père alors exilé afin d 'éviter la guerre. De ce fait, le lien entre l'écriture et le voyage ainsique les péripéties seront souvent liés dans ses romans. Au milieu des années 1980, Le Clézio associe des thèmes personnels parfois autobiographiques dans ses histoires car elles sont inspirés de sesproches, de l'Afrique qu'il a connu n'étant alors qu'un enfant; c'est ce que l'on peut retrouver dans Onitsha.
L'extrait étudié d'Onitsha relate les péripéties de deux amis étant à la recherched'une source d'eau énigmatique nommée '' Mbiam ''. C'est ainsi que l'aventure des deux personnages, Fintan et Bony, débute.

Dans ce commentaire littéraire, nous allons analyser les aventures du héroset de son acolyte au cours de la recherche de cette source mystique.

En premier lieu, il faut définir les relations qu'entretiennent les deux personnages ; précisé dans le paratexte, Fintan est lehéros de ce récit, Bony lui est un ami de ce dernier, il sont liés d'une amitié et semble se soucier mutuellement l'un de l'autre car au moment où Bony disparaît, Fintan est pris de panique, ''ilsentit sa gorge se serrer de peur'' (l.29) ; on peut donc en déduire que cette amitié est mutuelle. Fintan est, comme l'auteur Le Clézio, un jeune enfant qui découvre l 'Afrique. Bony est en quelque sortele guide du héros puisqu'il est lui-même africain.
L'aventure des deux jeunes garçons semble semée d'obstacle et le terrain exploré n'est pas des plus faciles,'' buissons d'épines'', ''rocherusé[...] qui s'effritait sous les pieds''. Au cours de ce parcours, Fintan se blesse,''Les ronces avaient déchiré ses vêtements. Ses jambes saignaient.'', mais continue son périple, on voit alors sa...