Dissertation gestion conflit interieur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3705 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
III Gestion de mes conflits personnels
1/ Mon conflit familial : ma relation avec ma mère durant mon adolescence.
Un de mes principaux conflits familiaux survenu durant mon adolescence que je souhaiterais analyser dans ce mémoire, est celui qui s’est manifesté avec ma mère et qui a duré près de cinq ans.

1.1 Le contexte et l’origine de l’apparition du conflit
Les faitsantérieurs à ce conflit sont le divorce de mes parents survenu 1 an auparavant alors que j’avait 11 ans , en décembre 2002 , un divorce qui s’est passé dans de bonnes conditions où mes parents ont gardé une certaine relation amicale. Ma sœur et moi sommes partis vivre avec ma mère dans un appartement dans la même ville durant 6 mois laissant mon père seul chez lui. Les évènements ont pris unetournure différente lorsqu’à la fin de l’année scolaire, ma mère nous informa qu’on quitterait la ville et qu’on déménagerait à Rabat. Ne réalisant pas du vraiment ce que j’allais quitter et ayant une réaction puéril normale pour mon jeune âge, j’étais enthousiaste à l’idée de quitter Tanger pour la seule raison de jouir des multiples activités que proposait Rabat. Ma mère nous confia alorsqu’elle avait pris cette décision pour se rapprocher de sa famille et de ses amis qui n’habitaient pas Tanger. Cependant, les premières anomalies que je remarquait dans cette décision sont d’une part que sa profession est à Tanger, ce qui l’oblige à prendre la route toute les semaines pour concilier son travail et ses enfants et d’autre part , elle n’était pas en très bon termes avec le restant de safamille si ce n’est qu’elle n’avait aucune relation avec eux. 
De plus, à ma grande surprise en arrivant, on m’annonce qu’elle avait une liaison avec un homme de Rabat qui s’est avéré être l’oncle d’un de mes amis, et que de surcroît on irait vivre chez lui, avec sa fille qui deviendrait ma demi-sœur. Les motivations qui ont poussé ma mère à déménager sont par conséquent apparues clair, ellea tout quitté pour un homme et à tiré ses enfants avec elle sans les prévenir.
A cette étape de ma vie, j’était donc dans une ville que je ne connaissait pas , effectuant ma première année de collège , vivant dans un toit qui n’était pas le mien avec un père absent, une mère absente aussi ( elle s’est vite rendu compte que pour subvenir à ses besoins , elle se devait de passer la semaine àTanger pour travailler) et un homme que je connaissait pas que je devait appeler «  Tonton ». Les premiers mois ont donc été très dur, je n’en voulais pas à ma mère mais qu’à moi-même de ne pas avoir écouté mon cœur qui était resté à Tanger de même que mes repères et mais amis car j’avais un souci d’adaptation , je subissait les moqueries de mes nouveaux camarades de classe à cause de mesdifférences et je ne m’en sortait pas trop en cours ce qui m’a poussé à changer de collège dès ma 3eme semaine de cours .Cependant, même si vivant dans une instabilité totale, je m’en suis sorti et j’ai appris à vivre seul, me déplacer seul , aller seul à l’école, me faire à manger, découvrir une passion pour la musique et le sport et bien évidemment, étudier seul. J’ai aussi commencé à fréquenter unpsychologue qui m’a permis de prendre mes propres décisions en fonction de mes choix.
J’ai alors pris la décision qui a changé ma vie en cette matinée du samedi 3 avril 2004 (certaines dates ne s’oublient pas) et posé l’éventualité de retourner vivre chez mon père à Tanger en calquant mon mode de vie ici, là-bas. Je me suis aussi rendu à l’évidence que contrairement à ce que ma mère me disait,son encadrement tant au niveau scolaire qu’au niveau de mon comportement n’était plus nécessaire car elle était absente et étant surmonté d’une volonté sans faille et de beaucoup d’acharnement, j’ai décidé de tout miser sur les études car en réussissant seul mon année, je donnerai la preuve que je peux quitter cette ville et regagner ma liberté. Si tôt dit si tôt fait, je me suis hissé au...
tracking img