Dissertation guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1394 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Guerres justes et injustes

La problématique s’oppose au réalisme et au pacifisme.
Remoralisation de la guerre après la GF.

I.
1.La sanctification de la guerre existe dans les religions monothéistes, dans l’ancien testament sont évoquées les guerres de l'Éternel. Il existe une forme de guerre sainte relevant d’une intervention divine. Idem dans le Coran où une des formes du djihad estdestiné à convertir l’infidèle (djihad mineur), il s'appuie sur les versets bellicistes du Coran, rapport aux combats de Mahomet après l’Egire. Mais la guerre sainte est assortie de limite pour préserver la survie de l'ennemi : épargner femmes et enfants…
Le christianisme semble faire exception, se présentant comme foncièrement pacifiste, dans le nouveau testament, l’interdit de tuer est trèsfort et les premiers chrétiens romains refusent de porter les armes. Ce qui change la donne est la conversion de l’empereur romain Constantin au 4ème siècle, la guerre se justifie sous les ordres d’un dirigeant désormais chrétien. St Augustin au 5ème siècle pose les fondements de la guerre juste, elle est juste lorsque elle tend à réaliser l’ordre voulu par Dieu, cad la paix. L’élaboration de lanotion de guerre juste va s’approfondir tout au long du MA, St Thomas développe les concepts de la guerre juste : la guerre défensive, la guerre offensive pour une juste cause, déclarée par une autorité légitime et publique, intervient en dernier recours, sur un motif droit (#cupidité). Distinction entre intention et cause encore pertinente dans des débats contemporains. La 1ere guerre du Golfe jugéelégitime pcq juste cause mais intention pas forcément droite pcq il y auraient eu bien d'autres intentions punitives à travers le monde => Koweït: pétrole.
L’argumentaire de la guerre juste a été récupéré au profit de la guerre sainte, lors des croisades et de l’évangélisation des Indiens. Lors des croisades ac le Pape Urbain II, au XIe s, il définit la croisade comme une guerre menée sousl'égide de l'Église au nom de la chrétienté. Lors de la conquête de l'Amérique, on inventera des justes causes pour convertir les indiens.

2.
guerre sainte refondée sur le droit naturel et hésite entre justifier ou simplement limiter la guerre. L'essor du réalisme accompagne la montée en puissance des Etats nations qui revendiquent leur droit à faire la guerre, constitutif de leur souveraineté=> Machiavel, Hobbes: guerre= nécessité politique des Etats échappant à toute limitation juridique. L'autorité universelle de l'Eglise recule du fait des schismes et des guerres de religion. La doctrine de la guerre juste va elle même se laïcisée en cherchant ses fondements dans le droit naturel des Etats à se conserver au même titre que l'indv.
Le pacifisme s'illustre dès la Renaissance chezÉrasme, Kant...doctrine qui justifie la guerre tout en la limitant. Grotius, 17e siècle, considère que la préservation des Etats ne justifie pas les guerres de conquête ni les guerres préventives puisque celle ci repose sur une évaluation de la menace des Etats toujours aléatoire en absence d'arbitre. Le jus ad bellum demeure pour G frapper d'une incertitude puisque toute guerre peut paraître juste,porte en elle sa justification. Il faut donc recentrer la théorie sur le jus in bello, la limitation dans la guerre, en se fondant sur le droit naturel lui même fondé sur la raison, inscrit dans les coutumes de guerre.
Les critères du jus in bello : aucune guerre ne doit compromettre la paix ou proportionnalité des moyens aux fins et discrimination entre combattants et non combattants; le jus inbello => postérité => droit international humanitaire. 19e siècle: conventions qui interdisent certaines armes jugées trop destructrices. Interdictions qui évoluent selon les progrès de l'armement. Convention d'Ottawa qui interdit l'usage des mines anti-personnelles. Convention de Genève au 20e qui organisent la protection des prisonniers et des civils.

II/
1.
« la guerre sera...
tracking img