Dissertation héros de roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Ensuite, même si l’on trouve des siècles auparavant des romans dont le héros est un homme comme les autres, ce n’est vraiment qu’à partir du XIXème siècle que la littérature abandonne ses grands héros mythiques pour se concentrer davantage vers des héros, c’est-à-dire des personnages principaux, auxquels tout lecteur peut s’identifier plus facilement. Un souci de réalisme a fini par germer et lesauteurs se préoccupent dorénavant de la crédibilité des actions effectuées par leurs héros et des environnements dans lesquels ils évoluent.
Une résurgence du vieux mythe héroïque demeure tout de même bien présente dans les esprits des dramaturges et des écrivains. Les romantiques continuent de prendre un grand plaisir à mettre en scène de grands actes admirables, à l’instar d’Alexandre Dumasqui raconte l’incroyable histoire d’Edmond Dantès, accusé à tort, emprisonné au château d’If. Son personnage s’échappe alors miraculeusementde cet endroit. Le but du personnage étant de retrouver un immense trésor dont l’abbé Faria lui avait confié le secret. L’évasion de la prison est un moment de bravoure digne des plus grands héros. Cependant, une différence notable survient dans la destinée dece personnage : il est d’abord un homme comme les autres puis, subissant les évènements, il est obligé de devenir un héros. Une telle scène d’évasion n’est pas sans rappeler celle de la Chartreuse_ de Parme_, roman dans lequel Stendhal semble avoir, l’espace d’un instant laissé de côté toute littérature « réaliste » pour laisser voguer son imagination dans ses plus vibrants fantasmes. LaChartreuse_ de Parme_ est le roman d’une Italie rêvée, où les personnages côtoient grandeur d’âme, danger, beauté des paysages… Les évènements rocambolesques font indubitablement penser aux romans du XVII siècle, tel que l’Astrée d’Honoré d’Urfé. L’aventure est mise au service d’un idéal poétique et littéraire ; Fabrice est un héros comme on n’en fait plus et comme Stendhal n’en a plus fait par la suite.Les auteurs réalistes tels que Balzac ou Zola ont, eux, peint des personnages principaux communs, appartenant à diverses classes de la société et vivant sans jamais nécessairement accomplir de grands exploits. Certes, certains, à l’instar d’Eugène de Rastignac, remportent de francs succès et sont promis à un bel avenir mais ce genre d’exploit est bien loin de convenir aux exploits guerriers quel’on associe généralement aux héros de notre imaginaire. Le héros de roman se situe dès lors au carrefour de la réalité sociale et des désirs du romancier, mû par un souci de réalisme et une envie d’en dire le plus possible sur la société de son temps ou encore sur certaines idées philosophiques. C’est ce qu’a parfaitement remarqué François Mauriac dans le Romancier et ses personnages : « Les héros deroman naissent du mariage que le romancier contracte avec la réalité. » Le héros n’est plus obligé d’accomplir des « exploits extraordinaires » ; il lui suffit d’exister. Le docteur Rieux du roman La Peste, d’Albert Camus, est un héros non pas parce qu’il essaye de lutter vainement contre la peste mais parce qu’il est confronté directement à l’absurde dans son inquiétante étrangeté. L’histoireest centrée autour de lui ; il est un prétexte pour montrer ce que le romancier juge important.
Enfin, contrairement aux idées reçues le héros peut tout aussi bien être l’homme des exploits extraordinaires que l’homme des actes communs. Cependant, le héros peut également être l’homme des « échecs extraordinaires ». Certains romantiques, comme Victor Hugo, ont mis en scène des personnagescourageux, forts et téméraires, qui atteignent le sublime dans l’échec, et non dans la réussite. Hernani, voulant venger la mort de son père en tuant son assassin, échoue dans ses projets et finit par se donner la mort. De même Zola, qui ne manque pas dans nombres de ces romans de placer la médiocrité de ses héros au service de sa thèse sur l’incidence de l’hérédité et du milieu sur le destin de ses...