Dissertation internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (636 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Ayahuasca

Apres plus d’une centaine de cérémonie avec Kestenbetsa, beaucoup de chose ont changées dans ma manière de percevoir le monde. J’ai découvert que je n’avais jamais habitée mon proprecorps ni réellement quittée l’enfance.

Février 2002
Pour moi leurs art de soigner est une science de l’esprit, leur plantes une technologie de la conscience mis a disposition de l’humain par lanature pour rentrer en relation avec elle et avec sois et comprendre c’est alliances sacrées. C’est un chemin dangereux dans lequel il faut avancer avec prudence.
J’ai manqué une fois de cetteprudence vitale et ne respectant pas les lianes j’ai connu la schizophrénie pendant une semaine. J’ai du retourner dans la jungle pour qu’il m’aide a reconstruire la parti psychologique de mon esprit.
Je meretrouve une nouvelle fois au cœur de l’expérience, ce soir nous avons pris une nouvelle plante. Les visions sont trop fortes, je tente en me convulsant d’échapper a toute pensés, pour ne pas devenirfou, pour être a l’instant, l’esprit mis a nu ressent dans l’organique… J’ai des pensées que je n’ai jamais eu, j’ai l’impression d’accéder a des désirs cachés, des pulsions secrètes… Les vérités setransforment en mensonge dès que je les attrapes… Une cascade sans fin sur le mécanisme psychique, sur se que je suis, ou crois être.. Je ne peux que sentir le sang couler dans mes veines, sentir leplus infime de mes muscles, tandis que les visions augmentes et se déploient au rythme des chants , mon identité se dissout dans ces images perçu comme des concepts cognitifs insaisissable par lapensé. Lorsque les chamans me lâchent un instant dans ce monde j’ai peur de moi-même.. J’ai de nouveau peur de ce que je peux imaginer et cette idée me commande de m’enfuir mais ils me rattrapent, je nepeux échapper a l’expérience, j’ai juste été possédé par une pensé, les chants me répètent sans cesse de ne pas la saisir, ils me guident dans ce lieu de l’esprit corps ou il semble naitre, elle n’est...
tracking img