Dissertation: «la vie, ce n'est pas sérieux, on y entre sans le demander, on en sort sans savoir ou on va, on y reste sans savoir ce qu'on y fait.»

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1093 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation Français

«La vie, ce n'est pas sérieux, on y entre sans le demander, on en sort sans savoir ou on va, on y reste sans savoir ce qu'on y fait.»

La vision de la vie a toujours été quelque chose de subjective, délicate d'où le nombre d'avis divergeant. Selon l'écrivain Marcel Achard, la vie n'est pas quelque chose de sérieux, nous emmenant dans celle-ci contre notre gré, nous ylaissant stagnant, sans savoir qu' y faire et nous en laissant enfin sortir, sans savoir notre direction.
Mais parler de « sérieux » à propos de la vie ne revient-il pas à remettre en question la raison de notre existence sur Terre, de la manière d'y vivre, d'y entrer ou d'en sortir ?
La question de la destinée, ce chemin prescrit, en suivra rapidement. Est-il réel ? Ne devrions nous pasplutôt se battre pour nos choix que de nous laisser traîner par ce courant, tout au long de notre existence ? Deux questions se posent donc, le pourquoi de notre existence et ce que nous y faisons ...

Premièrement, le pourquoi de notre existence revient à se demander ce que nous faisons ici et qui sommes nous ? Cela pourrait se réduire en une simple fusion de molécules il y a des siècles decela, mais l'homme est plus que ça. L'homme a fondé et a crée. L'homme a toujours besoin de plus. Tout ce que l'homme a fabriqué est pour lui rendre utile. Alors, Dieu nous a peut-être créée à Son service, lui aussi ? Peut-être sommes nous une armée de marionnettes, combattant, fraternisant, aimant les un les autres dans le simple but de sa distraction ?
Quoi qu'il en soit et qu'elle que soit laraison de notre Créateur où de l'envie à ces petites molécules de se fusionner pour fabriquer ces être humains si complexes, tout ces efforts ne serait pas pour donner des hommes, obligés par la nature de sortir du ventre de cette mère donneuse, à rester inerte sur cette Terre, sans savoir qu'y faire. Nous avons tous quelque chose à faire. Que ce soit poussé par l'argent, le talent, la soif desavoir, l'amour, la famille, la jalousie, ou même l’orgueil, nous avons tous des rôles que nous nous sommes dotés, à remplir au cours de notre vie.

La question de notre rôle va naturellement découler sur la question de la destinée. Existe-t-elle? Détermine-t-elle réellement tout le chemin de notre existence?
Ceux qui se demanderont, perdus, quels sont le leur de rôle sur Terre, netarderont pas à s'accrocher sur ce destin, cette dernière aide leur signifiant qu'ils n'ont rien à regretter étant donné que cela n'aurait pu être autrement, qu'ils n'avaient pas d'autres choix, que de toute façon, le chemin pris était écris depuis leur naissance.
Mais si, nous avons toujours le choix et se raccrocher au destin est synonyme de se raccrocher à une vie morne, sans décision, sanschoix, sans se battre pour sois, pour ses opinions et ses objectifs. Ces objectifs, ce qui nous donne notre raison de vivre, pour quoi nous nous battons dans ce monde.
En effet, naître pour apprendre par la suite que quoi qu'on fasse, nous ne pourrions quand même rien changer à notre destin, ne nous donnerait en effet pas trop l'espoir de nous battre pour tenter de changer les choses.
Etpourtant, nos études, notre travail, notre évolution dans la vie ne peuvent se faire sans objectifs, fixés de plus en plus haut. Par exemple, la leadeuse birmanienne Aung San Suu Kyi qui se bat depuis des années pour sauver son peuple de l’oppression politique n'en serait pas là si, petite, elle pensait qu'il ne servait à rien de se battre, que son destin était celui de subir. Subir tout, sans leverle petit doigt pour tenter de bouger les choses.

Mais il y aura aussi ceux dont la motivation de vivre leur ont quitté trop tôt, dont rien ne les révolte, rien ne leur donne envie de se battre. Si leur rêve se sont enfouis trop tôt. Alors oui, dans ces conditions, la vie n'est pas sérieuse. Oui, ils resteront dans celle-ci, ne sachant que faire, ne sachant où aller.

Pour ce qui est de...
tracking img