Dissertation le beau selon gauthier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1027 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation: Le Beau selon Théophile Gauthier

Sujet : « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants comme sa pauvre et infirme nature » (Théophile Gautier)

De nos jours, beaucoup d'objets garnissent nos musés, jadis considérés comme utiles,ils sont aujourd'hui jugés comme beaux. Qu'ils soient vases, statues, peintures, ils n'avaient principalement pour but que d'être pratiques. Il apparaît donc que lorsque l'utilité a disparu, la beauté prend sa place. Mais alors, la beauté qui se traduit dans le regard de chacun, n'est-ce qu'une aberration ? Et bien non, ces objets se trouvaient non seulement pratiques, mais aussi d'une grandebeauté, souvent enfouie sous cette praticité. Et une fois cette utilité enfuie, seule la beauté est mise en avant, et cela donne l'impression que ces deux concepts sont divergents, voir discordants

Théophile Gautier nous confirme cette impression au travers de cette citation extraite de la préface de son roman Mademoiselle de Maupin (1835).

Voilà ce que Gautier défend, le fait que le beau soit auservice des intérêts de l'esprit, la beauté étant quelque chose de personnel, chacun a des aspirations différentes, reconnaître la beauté dans une œuvre ou un objet quel qu'il soit ne peut apporter qu'une satisfaction intime et personnelle. Cela n'apporte rien de vraiment utile, juste un contentement respectif, et qui peut prétendre trouver une utilité dans le Beau, l'utilité du bonheur ? Si leseul intérêt du beau n'est que parvenir à un ravissement intérieur, une notion de bonheur quel est le soucis ? N'est-ce pas là le but premier de la vie, de parvenir au bonheur ? Bien sûr que oui, le bonheur est le but ultime de la vie. Cependant, le contentement apporté par le beau à travers l'Art, puisque c'est ce dont Gautier parle, ne génère seulement qu'une émotion ce qui n'a pas de senspratique. Même si le bonheur engagé par le beau est un état recherché, il n'a aucune utilité dans ce monde

Pourtant l'émotion esthétique peut être utile à l'homme, elle peut être vécue comme une source de délivrance, d'épanouissement, cette émotion s'exprime au travers d'une énergie, d'une puissance ou d'une force qui pousse l'homme à s'enrichir, à se dépasser. Le Beau, l'émotion esthétique est alorsressentie comme un besoin, un intérêt, il est utilisé pour assouvir un désir. Il est donc utile ? Et bien oui, mais à mauvais escient, puisque utilisé à des fins égoïstes. Le(s) plaisir(s) deviennent donc des plaisirs désintéressés et n'ont alors plus aucuns avantages et donc plus aucune(s) utilité(s). Voilà où veut en venir Gautier en disant que: « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peutservir à rien » Il insiste sur le mot « vraiment » pour communiquer le fait qu'il peut y avoir des choses « belles » mais qui utilisées à ses fameuses fins personnelles, ne le sont plus autant.

Donc l'art s'exprime comme expression du Beau, l'art se traduit comme une source de vérité. L'art interprétant des moments de la conscience universelle, l'art est un langage. L'art a donc bien unefonction réelle dans ce bas monde ? L'art tend vers la vérité, il est le langage de celle-ci. I on peut définir l'art comme quelque chose que l'on crée et qui émane d'une idée, l'art est donc l'expression de quelques sentiments, mais alors qu'il soit peints à la manière de De Vinci, sculpté à la manière de Michel-Ange, ou bien sortis de la main de Victor Hugo, ils seraient mêmes,si Victor Hugo lesavaient déclarés sans rimes, sans articulations spécifiques, et sans figures de style. Pour exprimer ses sentiments, ses besoins, l'art n'a pas ici son utilité. L'art n'a pas de désignation pratique, il n'améliore pas la vie quotidienne. L'Art n'a pour but que de « faire du beau », c'est bien la philosophie des Parnassiens, avec le mantra de « l'Art pour l'Art ».

Mais le beau n'est-il pas...
tracking img