Dissertation : le personnage de roman peut-il se concevoir sans souffrance ni désillusion ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1260 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Durant la période du XVIIIème siècle, le néoclassicisme fait place à un nouveau mouvement littéralement opposé à celui-ci : le romantisme. Les auteurs romantiques excluent la tradition classique du XVIIème siècle fondée sur la raison et la mesure, et privilégient le lyrisme et les émotions du moi c’est à dire l’expression des sentiments. Le personnage romanesque n’est donc autre qu’un être depapier qui est isolé, malheureux, incompris et dont l’auteur a pour but de le rendre le plus réel possible afin qu’il reflète les malaises d’un milieu, d’une société, d’une époque. Le héros romanesque du romantisme est caractérisé par ses tourments, ses souffrances et ses sentiments amoureux. Par conséquent, on peut se demander si le personnage de roman peut se concevoir sans souffrance nidésillusion. Le personnage peut-il imaginer mettre de côté son infortune ou est-il obligé d’endurer ses tourments. Pour cela, nous verrons dans un premier temps que le personnage de roman peut percevoir l’idée d’échapper à la malchance, puis dans un second temps que généralement le personnage est mis face à la souffrance et dans un dernier temps, nous exposerons les différents aspect du personnage romanesqueainsi que sa capacité à captiver le lecteur.

Pour commencer, le personnage de roman a la possibilité d’échapper au malheur de par son insensibilité et son impassibilité. En effet bien avant le mouvement du romantisme, dans la période du Moyen-Âge, les personnages de romans étaient des chevaliers dont les récits épiques relataient leurs quêtes, leurs exploits et leur courage. L’expressiondes sentiments était inexistante dans ce monde violent et brutal, sauf quand il s’agissait de gagner l'amour d'une dame. On peut le remarquer par exemple dans Perceval de Chrétien de Troyes qui nous rapporte les aventures d’un jeune chevalier nommé Perceval dans la quête du Saint-Graal. Dans ce récit le héros accomplit des exploits chevaleresques non pas dans le but de gagner l'amour d'une damemais pour servir la cause de son roi. Dans ce cas ci les personnages ne montrent pas leur souffrance ni leur désillusion mais leur courage et leurs valeurs, ce qui n’a pas empêché le succès de ce roman de chevalerie.
De plus le personnage de roman peut éprouver d’autres sentiments que ceux de la tristesse, autrement ce dernier en deviendrai fade, terne, insipide. En réalité le personnage étantdans une constante souffrance et désillusion peut être perçu au fur et à mesure de l’histoire comme inintéressant du fait de sa lassitude et sa constante monotonie. C’est pour cela qu’il est important que le personnage de roman puisse aussi éprouver de la joie pour ainsi contraster avec la souffrance ou encore la méchanceté. On le constate effectivement dans Les Misérables de Victor Hugo : lesThénardier qui tiennent une auberge, n’hésitent en aucun cas à mentir, être fourbe ainsi que brutaliser la jolie petite Cosette par jalousie, dont ils en font même leur servante. On constate donc que cette affreuse famille n’éprouve ni souffrance ni désillusion et ne manifeste aucun remords à faire du mal à autrui.

Nous avons pu voir précédemment que durant certaines périodes de l’histoire, lepersonnage de roman a été conçu sans souffrance ni désillusion. Cependant on constate que ce dernier a plus souvent été confronté à la douleur et au chagrin, à la déception et aux déboires.

Le personnage de roman est la plupart du temps confronté à la souffrance malgré ses efforts pour y échapper. Les sentiments malheureux qu’il ressent peuvent avoir plusieurs causes : l’afflictionphysique et/ou moral, l’amour impossible et la désillusion. En effet la souffrance du personnage romanesque peut être dû à un mal physique, par exemple la faim et l’alcool comme l’illustre Emile Zola dans L'Assommoir. À la fin du roman, après la mort de son mari, Gervaise devenu alcoolique souffre de la faim ; complètement démunie, elle en vient à se prostituer pour survivre. L’histoire de cette...
tracking img