Dissertation : le roman a t-il vocation à changer le monde ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (976 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman a-t-il vocation à changer le monde ?
Le roman est un genre hétérogène, aux contours peu définis qui relate les actions de personnages imaginaires dans un cadre spacio-temporel très prochedu réel.
Au XIXè siècle, Victor Hugo affirme dans la préface des Misérables que tant que la société continuera d’être « ignorance et misère » « des livres de la nature de celui-ci pourront ne pasêtre inutiles ». Cet euphémisme suppose que le roman est un moyen d’améliorer la société. Aussi s’interronge-t-on :
Le roman a-t-il vocation à changer la société ?
Il serait intéressant d’étudier dansun premier temps le caractère divertissant et plaisant d’un roman, qui ne prétend pas changer le monde, avant de montrer dans un second temps que le roman a effectivement bien souvent vocation àchanger la société.
**
*
Le roman a un aspect divertissant non négligeable. Tout d’abord la lecture d’un roman permet au lecteur de s’identifier à un personnage au caractère héroïque, hors du commun. Lefait que le personnage principal réalise des actions exceptionnelles amène le lecteur à s’identifier au personnage et à se divertir. Ceci est le cas dans le roman policier, où le détective dispose dequalités intellectuelles et de facultés d’observation hors du commun. Le lecteur s’identifie facilement au Hercule Poirot d’Agatha Christie, et prend plaisir à résoudre lui-même l’énigme, comme parexemple dans le crime de l’orient express.
Mais la lecture d’un roman peut également permettre au lecteur de s’évader de sa vie quotidienne, puisque le roman fait appel à son imagination. Les romansd’analyse psychologique du XVIIIè siècle permettent au lecteur d’en apprendre sur la société mondaine de l’époque. Le lecteur de la princesse de Clèves de Mme de La Fayette peut ainsi apercevoir la courdu roi Henri II, le jeu des amants la « magnificence » opulente de cette société.
Enfin la lecture d’un roman peut s’avérer comique, le narrateur peut divertir jusqu’au rire. Rabelais, dans...
tracking img