Dissertation, les sens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1969 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les sens sont la fonction de notre rapport au monde la plus simple, elle est innée, universelle. Il n’y a aucun apprentissage. Cette fonction est présente chez l’Homme depuis le plus jeune âge. Avant même qu’un bébé ne puisse découvrir le monde par son propre chef, il est déjà en relation avec le monde. Il n’a pas besoin de l’explorer pour le connaître. Le toucher du biberon, le goût de laviande, le visage de sa mère, le son de sa voix… Il n’ignore rien de la réalité. De cette manière là, nous pouvons dire que le monde fait partie de nous depuis notre naissance, qu’il s’offre à nous sans effort de notre part. Nous n’avons pas à aller à sa rencontre, c’est lui qui vient à la notre. Contrairement aux situations où nous tentons de le comprendre scientifiquement, d’y expérimenter unetechnique, d’approfondir nos connaissances. Les sens semblent donc nous fournir des connaissances de la manière la plus simple, la plus basique qui soit. Mais est-ce que les sens sont-ils suffisants ? Est-ce que l’apprentissage, les traditions, le raisonnement et le calcul ne peuvent-ils pas, eux aussi, nous apporter des connaissances ? Indépendamment de nos sens ? Et même si nous admettions que nos senssuffisent à nous fournir notre savoir, est-ce que cela ne dépend que d’eux, ou peut-on prendre en compte un autre facteur, tout aussi important, à savoir l’Esprit ? L’intelligence, la raison, le jugement viennent-ils de nos sens, ou est-ce l’Esprit qui les contient ? Les connaissances sont le fruit des expériences sensibles, mais avant cela, avant de pouvoir être sur le terrain, ne faut-il pasaller à la recherche de cette expérience ? Aller à sa rencontre ?

Avant de se demander si vous sens nous suffisent à acquérir toutes nos connaissances, il faut se demander quelle est la nature exacte de ces connaissances, comment elles nous parviennent. Ensuite, nous devons nous demander s’il existe des connaissances qui échappent totalement aux sens, qui nous sont acquises grâce à un facteurdifférent, grâce à l’Esprit (la rationalité, l’intuition). Si c’était le cas, les sens ne seraient donc pas suffisants. Mais dans le cas contraire, quand bien même nos sens seraient suffisants, nous devrions tout de même nous demander si les elles ne dépendent pas d’autres fonctions telles que le raisonnement et l’intelligence.

Les sens semblent être suffisants pour nous fournir toutes nosconnaissances, du moins, c’est ce que nous pouvons nous dire à première vue, sans pousser le raisonnement plus loin. Une personne atteinte de myopie n’aura pas la même connaissance d’un objet qu’une personne ayant une bonne vue, de même pour une personne partiellement sourde. Sens les sens, nous ne posséderions pas toutes ces connaissances. Ils sont essentiels. Cependant, pouvons-nous compter uniquementsur eux ? Mes pensées, mon imagination, tout cela appartient à mon esprit, mais tant que ce que j’ai dans la tête n’est pas confronté à la réalité, tant que je ne vois pas cela de mes propres yeux, aucune rêverie de ma part ne peut-être considérée comme une réalité objective. Elle n’est réelle que de mon imagination. Possédons-nous un autre moyen de voir la réalité sans la transformer à notreguise ? Ce que nous voyons est réel, nous en faisons l’expérience sensible. Tant que ce que j’ai dans l’esprit n’est pas confronté à la réalité, ce n’est pas réel.

Généralement, nous pensons que nos sens nous suffisent à acquérir nos connaissances. Sans eux, il est certain que nous n’en posséderions pas, ou nettement moins. Mais sont-ils suffisants ? Nous permettent-ils de tout connaître, de toutcomprendre, sans autre facteur ? C’est que nous devons nous demander en premier. Et si non, dans quel domaine ne suffisent-ils pas ?

Le monde dans lequel nous vivons, il y a un grand nombre d’expériences et de connaissances, qui nous sont fournit grâce à nos sens. Mais nous devons admettre que cela ne suffit pas. Prenons le meilleur exemple qui soit, les mathématiques. Il s’agit du parfait...
tracking img