Dissertation liberte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1479 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation :

La liberté est un notion difficile à cerner mais aussi une expérience (ou perception) familiale de chaque individu. Les définitions de liberté sont très variées, d’un simple statut social (l’opposant au esclave) à être définie comme la capacité d’abstraction de nos mobiles et nos motifs, ce que reviendrait à dire que notre liberté reposerait sur le pouvoir de résister, depouvoir ne pas suivre ni notre raison, ni nos passions.
Depuis toujours l’homme a attribué à la liberté, dans toutes ses définitions, une valeur inestimable, plus précieuse que la vie même. Elle est si estimée car elle donne aux hommes leur dignité, la capacité de se déterminer eux mêmes et vivre selon leur propres règles ; par opposition aux autres êtres vivants qui eux sont déterminés. On appelle àcette capacité humaine de s’arracher de ses propres instincts et d’autres conditionneurs le « libre arbitre ». Mais peut on se déterminer sans influence de rien ? même des facteurs inconscients, s’il les en a  ?
D’autre part, le déterminisme est une notion qui vient du caractère prédictif physico-mathématique du principe de causalité ; du le XVIIIème siècle, avec les découvertes de Newton (ilapplique les règles des mouvements des astres à tous les corps, donc s’il pouvait prédire leur position, leur future, théoriquement il devrait pouvoir prédire le futures de tous les corps – avec la vitesse et force de tous les corps en interaction avec lui). Donc le déterminisme à ses racines dans la physique. Aussi on c’est que la relation cause-conséquence que définie le déterminisme est issued’une causalité due au hasard et qui détermineraient donc notre façon d’agir, notre volonté et donc notre existence.

Alors on se trouve face à une paradoxe, car comment se déterminer sans influence de rien, mais s’il y aurait des facteurs – conscients ou inconscients – nous ne sommes pas donc déterminés par eux, et donc le libre arbitre ne devient il pas utopique ? Si nous sommes déterminés alorssomme nous libres ?
Finalement, ce raisonnement nous ramène a notre problématique Affirmer le déterminisme est ce nier la liberté ?

« On n’a point l’esprit libre quand il est animé d’une grande passion, car on ne peut point donc vouloir comme il faut. C’est à dire avec la délibération qui est requise. » Selon Leibniz la morale peut être emporté par de passions irrationnelles les plus variablesou par des instincts les plus primitifs. Notre volonté donc reste à l’emprise de ces désirs, qui sont plus forts que nous. Alors pouvoir se détacher de ces mobiles est être libre et ne pas se déterminer.
De plus, Descartes affirme qu’on peut nier un vérité ou refuser un bien qui nous est connu si on a comme but affirmer notre libre arbitre.
On peut déduire donc qu’une volonté réellement librenon seulement peut se détacher des mobiles (d’origine naturel, passionnel, etc.) qui peuvent l’emporter mais aussi des motifs (d’origine rationnel).
La raison nous permet de connaître deux éléments : soit le « bien » morale, soit la vérité. Nous ne sommes que vraiment libres que si nous pouvons choisir de ne pas suivre notre propre raison, donc d’agir « mal » (exemple : désirer mal à quelqu’un,voler, etc.) ou même de nier un vérité (comme les mathématiques, un loi physique, etc.) s’il l’on veut. Si non on serait déterminés par notre raison, et donc pas complètement libres. C’est le pouvoir indéterminé de se déterminer soi-même qui constitue notre liberté.
Alors si nous sommes vraiment libres de nous mêmes alors nous sommes responsables de nos actes, qui sont déterminés par nous mêmescar nous avons le pouvoir de nous déterminer contre tout ce que nos détermine.
On pourrait donc oui, dire qu’on affirmant le déterminisme est nier la liberté car pour Leibniz et pour Descartes, la liberté c’est se pouvoir de s’abstraire de tout déterminisme (externe ou interne).
Mais est ce qu’on peut se déterminer à soi même sans aucune influence ?

Au contrario pour Kant, c’est possible...
tracking img