Dissertation manon lescaut - plaire et instruire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2077 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un auteur contemporain dit :
« Le public ne cherche pas seulement dans la lecture l’évasion et la distraction, la sensibilité individuelle, le sentiment et la rêverie, il prend également conscience des grands problèmes du monde qui l’entoure. » Vous montrerez, à partir de vos lectures et de Manon Lescaut comment ce jugement se vérifie.

Le livre, de nos jours, est sans aucun doute un objet deplaisir. Parmi le très grand panel qui s’offrent à lui, le lecteur fait un choix suivant ses désirs et ses préférences. La citation à étudier ici élargit cette première notion de plaisir en affirmant que le lecteur, en plus de ce plaisir recherché, va bénéficier d’un apport supplémentaire d’une grande utilité à travers ses lectures : la prise de conscience des grands problèmes du monde quil’entoure.
Pour vérifier ce constat et à travers des exemples, nous conforterons cette affirmation en étudiant ce que cherche prioritairement le lecteur dans l’acte de lire, puis nous montrerons, comment les livres nous fournissent des renseignements, de l’instruction et peut ainsi nous aider à prendre conscience de certains mécanismes qui entrent en jeu dans les difficultés vécues par l’ensemble denotre société jusqu’au cœur de l’individu, deux domaines interdépendants. Nous verrons aussi que la volonté des auteurs n’est pas absente dans cet enjeu.

Puisqu’il choisit parmi la multitude de genres qu’offre la littérature - roman policier, d’aventure, initiatique, historique, témoignage, nouvelle, conte, recueil de poèmes, littérature moderne ou bien classique - le lecteur de notre temps va bienévidemment rechercher avant tout du plaisir. La lecture est un loisir ; le lecteur, lorsqu’il plonge dans son livre fait une pause, il veut passer un moment privilégié, rompre avec la course de ses activités sociales ou combler l’ennui, seul avec son livre. Le résultat, dans le meilleur des cas, sera : « on aime ce livre ! ».
Lire, c’est également tout un environnement qu’il faut prendre encompte : un lieu calme, clair et silencieux. C’est aussi une position confortable dans un fauteuil, des coussins, une ambiance chaleureuse. Mais la lecture a aussi la capacité à nous faire oublier l’environnement proche dans lequel nous nous trouvons : ainsi, dans le métro, le bus, les trains, un bon livre raccourcit un voyage, et nous fait faire abstraction de la promiscuité désagréable des heuresde pointe….
Ainsi, le désir d’évasion est bien présent dans l’esprit du lecteur. Dans le genre du roman par exemple, le lecteur va vivre une aventure par substitution au héros. Il va vivre à une autre époque, dans un autre pays, voire dans une autre dimension. Le roman d’aventure, qui est très populaire, est un très bon exemple de ce dépaysement. Quels succès pour les grandes fresques historiquesd’Alexandre Dumas telles Les Trois Mousquetaires ou Le Comte de Monte-Cristo ! Dans le genre de la nouvelle, devenue une forme privilégiée de la littérature fantastique, policière, et de science-fiction, le lecteur va aussi trouver une grande source d’évasion. La force de la nouvelle dans nos sociétés pressées est que le récit est court, percutant. Avec les contemporains comme Edgar Alan Poe dontl’influence sur le genre fut primordiale, Anton Tchekhov, Dino Buzzati, Arthur Conan Doyle (Aventures de Sherlock Holmes), ou avec Guy de Maupassant pour la période moderne, le lecteur s’évade.
L’évasion, il va aussi bien évidemment la retrouver dans la poésie qui créé un autre univers évoqué par le rythme, l'harmonie, la musicalité. Quel meilleur exemple pourrait-on citer que L’invitation auvoyage de Charles Baudelaire ? La poésie nous entraîne aussi plus particulièrement dans la rêverie. D’ailleurs, une bonne façon de comprendre la poésie est de la considérer comme un grand rêve du réel. Le poète est un rêveur éveillé qui parvient à nous donner une vision exacte du monde et des images qui s’y trouvent. Car notre éducation et notre usure de vivre finissent par nous voiler la...
tracking img