Dissertation modele philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1090 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce qui suit est une dissertation modèle en Philo I. Les passages en MAJUSCULES indiquent des formules qui peuvent être collées et copiées dans vos propres dissertations. Pour vous aider à comprendre la structure de la dissertation, les titres des différentes parties de la dissertation ont été rajoutés. Il n’est pas requis d’insérer ces titres dans vos propres dissertations.

Vivons-nousréellement en démocratie?

Introduction

Amener la question, l’actualiser

Vivons-nous réellement en démocratie? Au moment d’écrire ces lignes (7 septembre 2008), il y a 98 soldats canadiens dont 11 Québécois qui sont morts en Afghanistan. Cela représente un sacrifice pour les populations canadienne et québécoise, qui n’ont jamais été consultées pour vérifier leur volonté de faire ce sacrifice. Enfait, le dernier sondage Environics (fin aout-début septembre 2008) montre que 56% de la population canadienne est contre une présence militaire canadienne en Afghanistan ; ce pourcentage est de 70% au Québec.

Soulever les enjeux

CERTAINS PENSENT QUE nous vivons en démocratie. CES PERSONNES INVOQUENT le vote, les parlements, le contre-pouvoir que représente la presse, la liberté individuelle,l’égalité devant la loi.

D’AUTRES PENSENT QUE nous ne vivons pas en démocratie. CES PERSONNES INVOQUENT la concentration de la presse, l’absence de démocratie directe, la surveillance (caméras, écoute téléphonique, surveillance Internet, etc.), la démagogie.

Poser la question

Vivons-nous réellement en démocratie? AUTREMENT DIT, notre système politique n’a-t-il que l’apparence d’unedémocratie, apparence à laquelle nous croyons servilement? Vivons-nous dans une ploutocratie (le pouvoir de l’argent)? Les citoyens sont-ils véritablement représentés dans les parlements?

Développement

Référence à la tradition gréco-latine

(Cette partie n’est pas requise pour la première dissertation formative.)
Définition des concepts clés

Toute discussion sur la démocratie suppose unedéfinition de celle-ci, mais il faudra aussi définir qui est ce nous qui est concerné par la question.

Limitons le nous aux populations québécoise ou canadienne. Cette question ne concerne donc pas le cas de la société états-unienne, mexicaine, etc. Je considère que les populations québécoise ou canadienne comprennent toute personne se trouvant en sol québécois ou canadien. J’y inclus les enfants,les immigrants, les réfugiés et les prisonniers. Toutes ces catégories sont bien entendu temporaires. En temps normal, les enfants, les immigrants et les réfugiés deviendront des citoyens ; les prisonniers sont déjà des citoyens mais sont temporairement privés de certains droits (ils peuvent voter mais ne peuvent, par exemple, manifester publiquement). J’y inclus aussi toutes les personnes qui nes’y trouvent pas mais qui détiennent la citoyenneté canadienne et sont temporairement absentes du Québec ou du Canada. J’exclus les immigrants illégaux et les demandeurs d’asile : tout en ayant des droits humains, ils ne participent pas réellement de la société québécoise ou canadienne.

Il y a différentes sortes de démocratie : la démocratie populaire, la démocratie représentative, ladémocratie directe, la démocratie participative, etc. Il y a encore la culture démocratique qui peut être présente dans un contexte non démocratique (les opposants dans un système totalitaire). BIEN QUE DE NOMBREUX ÉLÉMENTS PEUVENT ENTRER DANS LA DÉFINITION DE la démocratie, CE QUE J’ENTENDS ICI PAR démocratie c’est la démocratie politique, celle prévalent dans un État où la population est souveraine,c’est-à-dire détentrice du pouvoir. Dans un État démocratique, les institutions assurent la liberté, l’égalité et la souveraineté de la population.

Position personnelle argumentée

EN CE QUI ME CONCERNE, JE DÉFENDRAI LE POINT DE VUE SUIVANT : nous ne vivons pas dans une réelle démocratie. L’ARGUMENT QUI ME PARAÎT LE PLUS CONVAINQUANT POUR APPUYER MA THÈSE EST L’ARGUMENT SELON LEQUEL nous...
tracking img