Dissertation opinion publique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1627 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sondages Opinions publiques : intérêts et limites .

.« un artefact pur et simple dont la fonction est de dissimuler que l'état de l'opinion à un moment donné du temps est un système de forces, de tensions et qu'il n'est rien de plus inadéquat pour représenter l'état de l'opinion qu'un pourcentage » , c'est la pensée de Pierre Bourdieu dans son livre L'opinion publique n'existe pas .

.Les sondages d'opinions publiques sont apparus dans les années 1930 aux Etats-Unis , comme technique de marketing , afin de connaître les attentes des consommateurs et ainsi augmenter leurs marchés . Au fil du temps , ces sondages ont dérivés sur la politique . En 1936 , G.Gallup , un journaliste fonde l'American Institute Of Public Opinion en vue de l'élection présidentielle . En France , lespremiers sondages d'opinions publiques ont vus le jour en 1938 , avec la fondation de l'IFOP ( Institut Français d'Opinion Publique ) . Ce fût un succès . L'évolution annuelle du nombre de sondage parle par elle même : 111 en 1981 , 293 en 2007 et enfin environ 500 en 2009 . Nous en trouvons dans de multiples domaines : l'économie, la politique , le social et même la culture .

Mais qu'est ce quel'opinion publique ? Une définition paraît difficile . Pour certain , comme Bourdieu , l'opinion publique n'existe simplement pas . Cependant nous pouvons tout même donner une définition très générale : ensemble des opinions les plus courantes dans une société , jugement collectif.

Un sondage d'opinion publique est une application de la technique des sondages à une population humaine visant àdéterminer les opinions probables des individus la composant , à partir de l'étude d'un échantillon de cette population .

Aujourd'hui , ces sondages sont des véritables institutions dans notre société , on en trouve partout et les entreprises de sondages se multiplient : IFOP , IPOS .. Mais ils font également de plus en plus débat , c'est pourquoi il est intéressant de se demander « Dansquelles mesures les sondages d'intérêts publiques sont-ils utiles et révélateurs? »

Nous analyserons dans une première partie les intérêts de ces sondages tant pour pour les politiciens que pour la société , puis nous étudierons les limites que comportent ces sondages d'opinions publiques .

I/ Des sondages d'opinions publiques intéressant pour ..

A/ La société

.Le but premier de cessondages est tout de même de représenter et d'informer l'opinion publique à propos de la politique . C'est ce que ceux ci propose à travers des résultats rendus publics . Ces sondages sont utiles pour le citoyen quand ils sont précis et révélateur , c'est à dire quand au minimum la méthode des quotas est utilisé . Une étude montre une différence entre les sondages et le vote réel de 2 à 3% d'erreur, ce qui reste tout de même révélateur . Le premier intérêt est donc d'informer les citoyens .

-Lors de l'élection présidentielle de 2007 , nous avions constamment des sondages prédisant les résultats qui permettaient aux Français de savoir les tendances .

. Ces sondages ont également un réel avantage , en effet ils peuvent être facteur de mobilisation de vote , plus qu'utile quand on voitl'abstention aujourd'hui .

-L'élection présidentielle 2002 a vu Jean-Marie Le Pen arrivé au second tour , par surprise , on peut imaginer que les citoyens n'ayant pas votés au premier tour , se sont empressés d'aller voter Jacques Chirac , par peur de voir le Front National arriver au pouvoir .

B/ Les politiciens

. Tout comme les citoyens , les politiques sont informés de ses sondages, mais ne les prennent pas de la même façon . Ces sondages sont un outil d'ajustement de leurs campagnes .

-Nous pouvons imaginé un politique ayant une envie très prononcé de victoire et étant très sévère quant au port de la Burka , si un sondage , qu'il juge révélateur , voit la majorité des Français pour l'autorisation du port du voile , peut être nuancera quelque peu son opinion quant à...
tracking img