Dissertation pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
• Dans le fragment 41, Pascal présente l’imagination comme la maitresse du monde. Que veut-il dire par cette image ? (8points)

Les Pensées, écrites par Pascal, sont un recueil réunissant ses notes dans le but de rédiger une apologie de la religion chrétienne. Elles sont publiées à titre posthume en 1670, sous la forme de fragments.
Lephilosophe cherche à persuader les libertins de se tourner vers Dieu, pour cela, il réfléchit sur les limites de la raisons chez l’homme.
Dans le fragment 41, qui appartient aux « Vanités », Pascal définit l’imagination comme maitresse du monde. Pascal cherche à montrer que la raison loin d’accéder à la vérité, est au contraire elle-même dominée par une faculté qu’il appelle l’imagination. Enpremier temps, l’éloge de l’imagination et en second lieu, l’imagination comme tromperie.

C’est en se servant de l’imagination même du lecteur que Pascal en valorise l’effet, il s’en sert également dans ses description du monde lorsqu’il demande au lecteur d’imaginer l’infini ; « une sphère infinie dont le centre est partout, la circonférencenulle part. »
L’imagination tue l’ennuie, cela diverti un homme et l’occupe nourrissant son bonheur afin qu’il ne sombre pas dans la tristesse. C’est un plaisir qui vient à le divertir, à l’écarter par l’esprit des ces souffrances. Car pour Pascal, l’ennui, c’est une misère sans cause, le divertissement pas l’imagination permet à l’homme de se détourné de lui-même, et l’empêche de regarder laréalité en face.
L’imagination est une forme d’art, selon Pascal, elle créer la beauté, en tant qu’art, elle est nécessaire. : « L’imagination dispose de tout ; elle fait la beauté, la justice et le bonheur qui est le tout du monde »
Pour Pascal, l’imagination permet à la société de créer un ordre. Elle donne au peuple des illusions de grandeurs, d’avoir des rêves, si jamais il y a désillusion, celasèmerait le trouble. L’imagination maintient la paix, elle se tient du côté de Dieu, qui lui souhaite que le peuple obéisse aux puissants. « D’autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours » L’imagination n’est pas toujours fausse. Cependant, elle est tout de même la reine de l’illusion.

C’est elle qui fait de la société unesociété d’apparence. L’homme ne juge le monde que d’après ce qu’il en perçoit. Notre société est basée sur l’apparence et le matérialisme. En quelque sorte l’imagination à travers l’apparence manipule et influence l’homme au delà de ce qu’il pourrait croire. Par exemple, Pascal dit qu’un vêtement noble fait l’homme même si il n’est que « déguisé » l’apparence gouverne ainsi la société humaine.L’imagination peut devenir un danger pour l’homme, elle s’oppose à la raison, Pascal essaye de persuader les libertins de se tourner vers Dieu, tout comme l’imagination persuade d’être vraiment réelle, elle peut conduire à douter de la vérité, elle peut corrompre l’homme, elle dépasse la perception et le travail de la raison. L’impression, l’imagination donc, conduit l’homme aux disputes car chacun croiten sa propre vérité. Pour Pascal, ce n’est que « vanité »que de croire en sa propre vérité. Les trois concupiscences de l’homme se retrouvent dans l’imaginaire, souvent lié aux désirs.
Pascal lie finalement l’imagination à Dieu, « l’homme n’est qu’un sujet pleins d’erreurs naturelles et ineffaçables sans la grâce » C’est une certitude au-delà du savoir. L’imagination permet une certaineappréhension conceptuelle du monde pour un homme qui se trouve dans l’incapacité de trouver un juste milieu entre la raison, le sens et l’apparence. L’imagination dépasse la raison, elle se lie à l’esprit de finesse plutôt qu’à celui de géométrie.

Pascal présente l’imagination comme maîtresse du monde, car c’est elle qui aide à définir l’ordre...
tracking img