Dissertation philosophique socrate, pascal, kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis le début de l’existence humaine, sa condition a grandement changé : l’homme a passé d’homme des cavernes à un homme civilisé vivant dans les villes et les banlieues. Avec le temps, l’être humain a su s’intégrer à diverses sociétés et cet aspect important amène à poser cette question : l’homme a-t-il besoin d’être en société? Dans les prochains paragraphes qui suivront, le lecteur aural’occasion d’observer les différentes conceptions philosophiques de Socrate, Pascal et Kant. En plus, de pouvoir comparer les diverses idéologies des philosophes.

Tout d’abord, selon Socrate : l’ensemble des gens vivant dans une société distincte doit avant tout être concerné par les mêmes préoccupations et sujets s’il veut connaître la vérité universelle et c’est pourquoi il doit vivre en société,avec un ensemble d’individus. En outre, prenons par exemple les changements climatiques, chaque individu doit maintenant réfléchir sur les comportements qu’ils posent dans le but de les éviter ou de les améliorer tout en prenant des décisions sur ce qu’il doit changer. Par ailleurs, pour prendre une décision équitable et universelle dans le but de changer les comportements nuisibles à la planète :l’homme doit faire une réflexion collective sur ce qui est acceptable ou sur ce qui n’est plus acceptable et ensuite, il pourra prendre des décisions qui conviendront à toute la société, car il faut réfléchir avant d’agir.

En second lieu, les hommes ont besoin du secours de la foi et de la grâce selon Pascal. Alors, l’homme a besoin d’appartenir à un groupe de personnes précis pour pouvoirpartager sa condition humaine misérable avec l’ensemble d’une collectivité qui prône les mêmes valeurs, les mêmes normes et la même religion. L’ensemble des êtres humains doit poursuivre un même et ultime but : il doit chercher à fuir en faisant référence à leurs passions. C’est pourquoi l’ensemble des hommes doit être à la conquête de Dieu : le seul être vrai, suprême et divin. D’abord, si c’est leseul être qui possède la capacité de diminuer nos passions; serait-il capable d’estomper la haine et la non-acceptation des différences dans nos diverses sociétés contemporaines?

Dans une autre perspective, selon Kant, l’être humain s’est lui-même proscrit à vivre en groupe sous la tutelle d’autrui. C’est qui le conduit dans un état de minorité le menant à dépendre de sa patrie et c’est ce quil’empêche de penser par lui-même. Dès sa naissance, l’être humain se représente dans un groupe précis et ce groupe va lui inculquer et imposer des règles pour assurer le fonctionnement de cette collectivité et si un membre de cette collectivité visualise ses règles différemment, les autorités qui représentent cette société veilleront à ce que cet être contrevenant change sa position et applique lesrègles exigées. Alors, on peut en déduire que l’homme a besoin d’être en société, mais tout cela l’empêche de ne pas penser par lui-même. En fin de compte, l’homme pense ce qu’on lui demande de penser selon ce que sa société véhicule comme normes, règles, valeurs; si un groupe d’individus ou un individu ose entretenir des pensées divergentes, il risque de faire remettre à l’ordre, donc il sera dansun état de minorité. Prenons par exemple, un homme affirme que la marijuana s’est bonne pour la santé. Celui-ci est fier de dire qu’il en consomme. Sauf, sa société avoue le contraire et affirme qu’elle peut créer diverses maladies. Finalement, l’homme risque l’emprisonnement puisqu’elle ne possède pas la même conceptualisation par rapport à son groupe d’appartenance. En somme, l’homme doit avanttout avoir la possibilité d’entretenir une liberté d’esprit et d’obtenir une indépendance d’esprit

Par ailleurs, après avoir examiné les conceptions philosophiques de ces trois philosophes, on peut maintenant repérer des distinctions et ressemblances dans leurs pensées. À première vue, Socrate et Kant pensent, contrairement à Pascal, qu’on doit affirmer son ignorance pour découvrir la...
tracking img