Dissertation racisme et discrimination en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation : Racisme et Discrimination en France


Introduction

L’article 1er de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 dispose que « tous les hommes naissent libre et égaux en droit ». Ce principe d’égalité est un principe fondateur de la société française. Alors comment en est-on arrivé à discriminer ? Ces pratiques ont-elles toujours existés ? Le racismeest-il un fléau nouveau ?

Il convient tout d’abord de définir ces termes de racisme et de discrimination. Ce sont deux termes très proches souvent confondues dans le langage courant. Le premier renvoi à une idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupeshumains basé sur des distinctions biologiques justifiant un rapport de domination d’une « race » sur l’autre. Quand à la discrimination, venant du latin discriminatio qui signifie ‘séparer’, elle peut être définie comme «  toute distinction opérée entre les personnes physiques » fondée sur uncritère prohibé par la loi tel que « leur origine, (…) de leur appartenance vraie ou de leur non appartenance vraie ou supposée, à une ethnie, une race ou une religion déterminée » dans un domaine visé par la loi telle que l’emploi, le logement, les loisirs. Pour constituer une discrimination, le traitement réservé au groupe social discriminé doit être perçu comme inégal. Dans notre étude, nousnous limiterons aux discriminations raciales, seules discriminations pour lesquels SOS Racisme est habilitée à intervenir.
Le racisme a-t-il toujours existé ? Un simple retour en arrière nous permettra de répondre à cette interrogation.
Selon la Bible et plus particulièrement la Genèse, nous descendrions tous d’Adam et Eve. Parconséquent, nous sommes tous frère. Nous constituons une espèce unique. Il n’existerait donc pas de « race ». Mais il semble bien que le « racisme » n’est pas une nouveauté. Les premières traces d’un discours raciste apparaissent chez les grecs qui considéraient et pratiquaientune hiérarchie entre les hommes. Mais s’agissait-il vraiment d’une pratique raciste ?
Au IIème siècle avant JC, puis durant le Moyen Age, toutes les formes de rejet racial sont pratiqués allant de signes discriminatoires, à des massacres jusqu’à la ségrégation. À partir de 1535, l'Espagne se livra à la « limpieza desangre ». On peut y voir là une apparition du racisme moderne. Puis l'esclavage apparut dans l'ensemble des colonies occidentales au XVIIème siècle avec le commerce triangulaire, et se maintint jusqu'au XIXème siècle, avec une interruption en France à la Révolution (Napoléon le rétablit).
Le racisme apparut, de façon plus concrète, au siècle des Lumières durant lequel la supériorité de la raceblanche est affirmée. Durant la seconde guerre mondiale, les discours et pratiques racistes prirent une autre tournure puisqu’ils se manifestèrent par l’élimination physique des juifs et autres races dites « inférieures ».Aujourd’hui, aucun Etat ne se dit purement raciste comme le fit l’Allemagne à une époque. Cependant, on constate encore et toujours dans l’actualité des dérives raciales.
En France, c’est l’arrivée massive des étrangers qui a enclenché un nouveau processus de racisme. Malgré l'égalité de droit dont ils jouissent en principe, ils ne bénéficient pas objectivement...
tracking img