Dissertation rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1872 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans la Théogonie, Hésiode décrit la création du monde comme un processus ordonné où chaque élément, représenté par un dieu, est crée l’un après l’autre de façon méthodique et régulière. Cependant on y voit le mal à travers Cronos, fils de Terre et de Ciel, qui va attaquer son père pour le punir d’avoir « conçu œuvres infâmes ». Le mal et le désordre sont liés. Rousseau, dans la Profession defoi du vicaire savoyard, a dit: « le mal général ne peut être que dans le désordre, et je vois dans le système du monde un ordre qui ne se dément point. » Le mal général est ici le mal qui a lieu au niveau général, il est opposé au mal particulier ressenti par un homme. Cette forme de mal ne peut être séparé du désordre selon Rousseau, c’est à dire qu’elle s’accompagne de tumulte, de trouble. Lemonde étant ordonnée pour Rousseau, il sous entend que le mal général n’est pas présent dans le monde. Le mal général ne peut il être que dans le désordre et, l’ordre général du monde est il aussi évident que le dit Rousseau ? Le mal général est surtout présent dans le désordre, l’ordre du monde permet donc d’écarter le mal général. Cependant, l’ordre du monde peut être dérangé, notamment parl’homme. Enfin, nous allons voir que le mal général n’est pas forcement lié au désordre.

La présence d’un ordre dans le monde permet de protéger celui-ci d’un mal général. C’est à dire d’un mal qui toucherait l’ensemble du monde sans rapport avec chaque homme individuellement. La présence d’un ordre dans le monde muni celui-ci d’une sorte de protection contre le chaos. En effet, le chaos est opposé àl’ordre. La plupart des récits sur l’origine du monde sont marqués par un ordre ou par une grande rigueur et par une création méthodique qui devrait garantir la stabilité et la pérennité du monde. Par exemple, dans le Protagoras, Platon rapporte que le monde a été crée selon un principe d’égalité. En effet dans ce cas, la force et la solidité du système monde réside en l’égalité de tous les êtres leconstituant. Par exemple, Epiméthée, un titan responsable de la répartition des capacités entre tous les êtres vivant, donne la force à certains êtres mais ne leur donne pas la vitesse, à d’autres, plus faibles il donne la vitesse. L’égalité entraine dans ce cas l’ordre du monde et permet de fonder un système solide. Le mal général étant présent dans le désordre, l’ordre du monde permet de garantirla présence d’un bien général. Ceci n’ayant aucun lien avec le mal particulier qui touche chaque homme.
En effet, c’est la distinction entre le mal général et le mal particulier qui permet a Rousseau de garantir l’absence du mal général dans le monde. Cette notion de mal général est apparue à la suite du tremblement de terre qui a eu lieu à Lisbonne en novembre 1755, quelques années avant larédaction de la profession de foi du vicaire savoyard. A la suite de ce tremblement de terre désastreux, Voltaire écrit un poème intitulé Poème sur le désastre de Lisbonne, dans lequel il dénonce la théorie du positivisme car tout n’est pas bien dans le monde. Rousseau répond en écrivant la Lettre à Voltaire sur la providence, dans laquelle il explique qu’un évènement comme ce tremblement de terrerelève du mal particulier. Il explique que même si tout n’est pas bon dans le monde, « le tout est bon ». De plus, L’homme pris seul ne peut modifier l’ordre général du monde. L’ordre général du monde n’est pas modifié et il n’y a donc pas de mal général. Rousseau explique cela dans la Profession de foi du vicaire savoyard, Pour Rousseau l’homme est l’auteur du mal. Le mal particulier se divise entrois types de maux: le mal moral, le mal physique et le mal métaphysique, ce dernier empêchant l’homme de nuire. En effet, le mal métaphysique concerne l’imperfection des hommes : les hommes ne sont pas parfait, ils sont limités dans leurs capacités. C’est donc le mal métaphysique qui empêche l’homme de déranger l’ordre du monde. Et pour Rousseau, si l’ordre du monde n’est pas dérangé, le...
tracking img