Dissertation sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ménandre est né dans une famille aisée aux alentours de 343 et mort vers 292 av. J.-C. Il semble qu’il ait suivi l’enseignement du philosophe et savant Théophraste1, successeur d'Aristote au Lycée etauteur des Caractères. Il fut aussi l’ami d’Épicure2 qu’il fréquenta dès l’enfance. Au contact de ce personnage éminent, Ménandre acquit probablement un sens psychologique aigu qui lui permit depeindre les personnages de ses pièces avec une aisance et une justesse qui ont fait sa gloire jusqu’à la fin de l’Antiquité.

Comme Aristophane, il commença sa carrière théâtrale très jeune. Sa premièrepièce, la Colère, serait datée de 321 av. J.-C. Il aurait écrit environ cent-huit comédies (cfr. la Souda) dont huit auraient remporté les Grandes Dionysies (la première fois avec le Dyscolos en 316av. J.-C.). Les ressorts de ses comédies sont l’argent et la galanterie. Basées sur des intrigues compliquées, elles tournent souvent à la farce. Elles valent surtout par la qualité de l’observationet la souplesse expressive de la langue.

Homme aimable, cultivé, aimant se frotter le corps d’essences rares, soignant son maintien et souscrivant probablement aux théories de son ami Épicure, ilentretint des relations parfois orageuses avec de nombreuses maîtresses, parmi lesquelles Thaïs, Nannion et surtout Glycéra qui fut peut-être courtisane et dont le nom fut donné à plusieurs des héroïnesde ses pièces. D’un point de vue politique, il eut maille à partir avec Démétrios Ier Poliorcète quand celui-ci prit le pouvoir à Athènes, après avoir renversé Démétrios de Phalère3 que Ménandreavait eu l’imprudence de soutenir.

Mais il ne fut pas trop inquiété et put demeurer à Athènes, bien que Ptolémée d'Égypte se proposât de le secourir en lui accordant l’hospitalité de sa cour.

De sonvivant, il semble que l’art de Ménandre ne fut pas apprécié à sa juste mesure. Les Athéniens lui préférèrent plutôt Philémon et ne couronnèrent que huit de ses pièces durant les concours théâtraux....
tracking img