Dissertation sur jean-paul sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« L’important ce n’est pas ce qu’on a fait de nous, mais ce que nous-mêmes nous faisons de ce qu’on a fait de nous. », Sartre.

Jean-Paul Sartre, écrivain et philosophe français du XXème siècle, traite d’un sujet existentiel dans sa citation : «L’important ce n’est pas ce qu’on a fait de nous, mais ce que nous-mêmes nous faisons de ce qu’on a fait de nous. », qui a pour thème principal laliberté de l’homme à agir, penser et réagir par lui-même.
Ce n’est pas autrui qui va influencer nos choix car nous sommes les seuls à pouvoir décider ce qu’on deviendra plus tard. Ce n’est pas parce que telle personne nous attribue une identité que nous le sommes, mais au contraire, que c’est nous-mêmes qui définirons ce que nous serons réellement par notre propre liberté de parole, de choix et depensée.
Ainsi, la liberté d’un homme c’est de pouvoir s’exprimer, vivre et penser sans contraintes, ni sous l’autorité d’autrui.
En effet cette citation découle du courant dont Jean-Paul Sartre fait partie, qui est l’existentialisme. Sa philosophie est que les individus créent et choisissent par eux-mêmes le fil de leur vie, par opposition au fait qu’elle soit créée par autrui.
Dans ce travailnous allons chercher à savoir si l’homme est réellement sous l’emprise d’une telle liberté, s’il y’a une liberté de penser et de vivre et s’il faut penser et vivre par soi-même, comme les autres ou de laisser les autres penser à notre place afin de vivre tel qu’ils l’ont décidé?

De nos jours, l’opinion publique est sollicitée par toutes sortes d’idées différentes. En effet les gens se font trèsfacilement influencés dans le choix de leurs idées. Certains pensent par eux-mêmes et ignorent tout ce qui vient de l’extérieur. Mais d’autres pensent comme les autres, c’est parce que quelqu’un pense d’une telle manière, qu’autrui va aussi penser de la même manière. Finalement une personne peut laisser autrui penser totalement à sa place. Différentes libertés de pensée ont été dévoilées. Parexemple : il nous suffit d’entrer dans un kiosque, afin de trouver différents journaux défendant différents points de vue, et des personnes peuvent facilement changer leurs manières de penser en lisant ces journaux.

D’autre part, dans la majorité des pays, des partis politiques existent. De ce fait, tout individu peut s’adonner librement à un parti qui confirme sa façon de penser. Par exemple, nouspouvons avoir le choix de pouvoir voter pour ou contre l’acceptation du passeport biométrique. Donc la question est là, est-ce que les hommes sont vraiment libres de leurs actes? Nous sommes dans une société avec une certaine liberté de pensée où l’homme est libre de dire ce qu’il veut.

Par ailleurs, on peut penser qu’un individu est réellement libre de ses actes, parce qu’il n’est pas obligé dese faire aider pour tout ce qu’elle fait dans le quotidien, notamment quand une personne veut faire quelque chose, elle le fait, et il n’y aura pas quelqu’un pour le faire à sa place. D’autre part, l’homme est libre de ses actes parce que c’est lui-même qui sait s’il veut être une personne gentille ou méchante, s’il veut faire de sa vie quelque chose de bon, il devra bien étudier à l’école pourse créer une bonne carrière. Tandis que s’il veut se faire une vie catastrophique, c’est à lui de le décider, il est donc libre de ses propres actes.

Mais encore, selon le texte de Sartre : « Il pense que l’homme est responsable de sa passion. » tiré de Jean-Paul Sartre, L’existentialisme est un humanisme, Genève, Nagel, 1964, p°38 et 55. Pour lui il est bien clair que l’homme est responsable deses propres pêchés, s’il a décidé qu’il en ferait ainsi, le résultat de son acte sera celui qu’il aura proprement programmé. Donc, pour Sartre, la liberté commence par sa propre responsabilité.

Mais en revanche, dans certains pays dictateurs, les dictateurs décident et pensent pour nous. Ils imposent notre façon de vivre, c’est pourquoi nous ne pouvons en aucune façon nous révolter de peur...
tracking img