Dissertation sur la violence sportive

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L3 droit –dissertation: la violence dans le sport

Les progrès de la médecine, l'amélioration des conditions de vie et de travail, ont eu pour conséquence l'allongement de l'espérance de vie. La population vieillit et de nouveaux problèmes se posent à la société tel que la maltraitance des personnes âgées. Au terme de la loi, un individu est considéré âgé à 60 ans. Quant à elle, lamaltraitance peut se définir comme tout comportement inadapté à la personne d'un point de vue physique, psychologique ou social, de façon active ou par omission. Toutefois, la maltraitance envers les personnes âgées est caractéristique par le fait qu'elle soulève la question du lien relationnel avec le maltraitant. Il faut relever que cette violence, qu'elle soit à domicile ou en institution de repos,renvoie à la délicate question de la dépendance. L'appréhension du phénomène est complexe, car le maltraité est absorbé dans un cercle vicieux en trois étapes durant lequel il va protéger le maltraitant, s'enfermer dans le silence pour enfin culpabiliser. Ce cycle infernal rend le traitement de la maltraitance particulièrement délicat. Une prise de conscience semble se faire jour, qui nécessite uneappréhension globale du problème. C'est pourquoi, avant d'envisager le traitement des violences gériatriques (II), il est nécessaire d'en comprendre les mécanismes (I).

I Comprendre les violences gériatriques.
La maltraitance envers les adultes vulnérables est une réalité complexe qui reste difficile à appréhender, tant dans son ampleur (B) que dans la nature (A) des violences qui lacaractérisent. A Nature de la maltraitance. Les violences envers les personnes âgées sont perpétrées en tout lieu et se manifestent diversement, même si le domicile en demeure le lieu privilégié. Majoritairement commises par l'entourage familial, elles sont le reflet d'un malaise profond. En effet, la personne âgée renvoie souvent à la propre déchéance de chacun, sa propre mort. Les familles ne sont paspréparées à gérer

la prise en charge de leurs aînés. Les rôles sont inversés, les enfants devant assumer un rôle de parent. Enfin, la dépendance est souvent un accélérateur de la violence. Il faut convenir que la violence n'est pas exclusivement physique. Les personnes âgées sont vulnérables et les atteintes à leur encontre sont aussi psychologiques, financières et même médicales. Certainsmédecins pensent que la souffrance et la maladie sont un état normal de la vieillesse, et n'offrent pas de soins adaptés à leurs douleurs. Les séniors sont également victimes en institution. Le manque de personnel, le déficit de formation, la pénibilité du travail constituent des éléments explicatifs. Équipes soignantes, comme personnel non soignant, n'ont pas toujours conscience de se livrer à desactes de maltraitance. Si des actes physiques malveillants sont constatés, l'atteinte psychique en institution est majoritaire, il faut alors parler de violences insidieuses. Alors que la personne se sent souvent inutile ou même une charge, le personnel, de part les mots utilisés, la conforte dans son sentiment. De plus, le fonctionnement des établissements de repos alimentent la négation de lapersonne qui n'est plus maître de son rythme de vie : heure de levée, des repas.

B Ampleur de la maltraitance. La réalité quantitative du phénomène est peu aisée à appréhender. En effet, cette

maltraitance souffre d'une double difficulté. Le premier handicap à son chiffrage provient du fait que ces violences se déroulent essentiellement dans la sphère privée, lieu que le domaine public atoujours de grandes difficultés à pénétrer. De plus, le maltraité éprouve généralement un sentiment de honte et même de culpabilité. Il y a donc peu de dépôts de plainte, peu de signalements, laissant donc une place importante à l'estimation. Ainsi, il semble que plus de 64% des violences aient lieu à domicile, les femmes représentant 70% des cas. S'en suit au classement les violences physiques en...
tracking img