Dissertation sur le cid et l'illusion comique de corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1126 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet de synthèse : face au risque de délitement du lien social, existe-t-il une alternative ?

Le monde est en crise : crise économique et budgétaire, crise du travail, crise sociale. En proie aux récentes mutations qui font écho à une globalisation des systèmes et à une libéralisation du monde, les instances d’intégration et de socialisation connaissent une nouvelle ampleur qui interagitsensiblement avec l’évolution des rapports sociaux. Mais qu’est-ce que le lien social, si ce n’est une certaine forme de partage et d’identification à une culture commune pour des individus qui entretiennent des valeurs et des modes de vie similaires ? C’est dans cette optique que nous avons rencontré, lundi 29 mars, le directeur départemental de la banque alimentaire de Savoie, M. Le Marchand, afinde nous présenter succinctement les principes de son association. Que devient la cohésion sociale lorsque l’on assiste à la mutation des instances d’intégration ? Il sera d’abord question de constater l’effritement des facteurs de socialisation, nuisible à la pérennité d’une entité commune, puis de voir ensuite que l’émergence d’un nouvel intégrateur social tente de contrer cette faille.

Lasphère familiale et le système éducatif ont longtemps permis la socialisation primaire des individus en les incitant à forger et à consolider des valeurs en adéquation avec celles de la société. Mais il est notoire que depuis le milieu des années 1970, ce phénomène n’est plus ce qu’il a été. L’émergence des nouvelles formes familiales (famille monoparentale, recomposée, concubinage), l’émancipationde la femme au sein de la famille, l’explosion du nombre de divorces, l’amenuisement de la fécondité et l’augmentation du nombre de naissances hors mariage sont autant d’éléments qui témoignent d’une crise de la famille traditionnelle, non plus seulement externe, mais avant tout interne. L’individualisme intrafamilial est à l’origine d’une désinstitutionalisation qui tend à développer des liensplus affinitaires que statutaires entre parentés, et crée donc ainsi un univers social en soi, avec les complications qui peuvent par conséquent y être engendrées. En outre, la massification scolaire, dès les années 1960, n’a pas permis une démocratisation de l’école et l’instauration d’une égalité des chances. L’objectif ministériel de hiérarchiser, de qualifier les élèves et d’imposer une culture« savante » pour tous se heurte à une logique de compétence au travail en pleine expansion et à un creusement des inégalités entre milieux aisés et défavorisés. Le coût de l’échec et donc de l’exclusion scolaire puis sociale sont inéluctablement plus forts.
Par ailleurs, le glissement d’une solidarité mécanique vers une solidarité organique et l’expansion de la précarisation dans le travail(chômage de masse, FPE au début des années 1980, working poors de la nouvelle question sociale de ROSANVALLON) amènent à positionner l’individu dans le corps social à partir de sa situation par rapport à celui-ci. Or, la logique de compétence est à la source de tensions et de concurrence entre travailleurs, renforçant inévitablement l’employabilité, d’où un risque grandissant de désaffiliation. Cettedivision du travail social (DTS), analysée par Emile DURKHEIM se répercute d’ailleurs sur le visage urbain par une ségrégation spatiale (formation des banlieues rouges périphériques pour les précaires avec peu d’infrastructures, quartiers centraux équipés pour les insiders) et par la propagation de l’anomie chez les moins bien intégrés (effacement des valeurs prônées par tous). L’insécuritééconomique dichotomise la société et fracture donc la cohésion des individus, phénomène de plus en plus observable avec une résurgence des actes de déviance et de délinquance juvénile, auxquels les autorités et l’opinion publique répondent par la répression et la stigmatisation. Petit à petit, la cohésion sociale se délite.

Parallèlement à la remise en question de ces facteurs d’intégration, le...
tracking img