Dissertation sur le mentir vraie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation sur le « mentir vrai »

Sujet: Vous démontrerez que dans l'œuvre de Maupassant sa théorie du mentir vrai (ARAGON l'a reformule) est particulièrement efficace et que le lecteur est toujours conditionné (accepté ou inconscient). D'un point de vue pratique vous ne pouvez faire ni la synthèse, ni l'antithèse parce que la citation est tellement juste qu'on ne peut que chercher à lajustifier en développant deux ou trois grandes parties.

Au 19éme siècle, un grand nombre d’artistes voient le jour. Parmi eux un certain Guy de Maupassant, artiste dans son domaine : la littérature. D’après certains, ce qui détermine un grand auteur, c’est sa capacité à pouvoir conditionner son lecteur. C'est-à-dire sa capacité à pouvoir nous montrer juste les choses qu’il souhaite nous fairevoir pour que la fin du roman nous surprenne. Même de nos jours ce critère est toujours respecté car c’est avec un bon conditionnement que le lecteur se rend compte si le livre est bon ou pas. Il le fait même de manière inconsciente mais cela reste primordial.
Guy de Maupassant est né le 5 août 1850 et est mort le 6 juillet 1893.
Il a écrit énormément de nouvelles dans sa vie (plus de 300), lesplus connues étant Le Horla, Boule de Suif mais aussi des romans comme Une vie, Bel-Ami et Pierre et Jean très célèbres en son temps mais aussi de nos jours. C’était un écrivain qui écrivait sur plusieurs thèmes, ses préférés étant le réalisme et le fantastique. Il a aussi connu d’artistes écrivain de renom comme Emile Zola ou Gustave Flaubert artistes eux aussi dans l’art qu’est l’écriture. Il meurtd’une maladie très connue à son époque la syphilis qui le rend progressivement fou tout au long de sa vie. Il finit par mourir dans une clinique après prés de dix huit mois d’inconscience presque total et une paralysie générale.
Mais de son vivant il était un pionnier dans l’art de conditionner son lecteur, surtout avec ses nouvelles, petites histoires certes mais d’une finesse incomparable avecdes chutes totalement inattendues et surprenantes. On ne peut que le féliciter car l’art de savoir conditionner son lecteur est une chose délicate et qui ne s’avère efficace qu’avec de l’expérience.
Alors regardons l’ensemble de son œuvre ou tout au moins les quelques œuvres principales. Ainsi nous démontrerons que son talent pour le conditionnement est particulièrement efficace.

Tout d’abordl’auteur, qu’il soit Guy de Maupassant ou un autre écrivain, peu importe, doit veiller à utiliser cinq « outils » pour réaliser à bien sa nouvelle ou roman. Ces outils sont les suivants :
-L’identification au personnage : L’auteur veut que nous nous mettions à la place d’un personnage pour vivre ses émotions avec plus de réalité, c'est-à-dire qu’il essaie de nous faire prendre part à l’intriguepour que nous ressentions des émotions pour le personnage. Ainsi il nous cache des éléments sur d’autres personnages qui pourraient nous révéler la chute. C’est un peu le cas pour la nouvelle « L’aveu » où nous prenons parti plutôt pour la fille.
-Le paysage : Grâce à ce procédé l’auteur nous conditionne à rentrer dans un cadre spécifique. De ce fait nous ne serons que surpris lorsqu’ il arriveune scène violente ou étrange dans un paysage de rêves. C’est ce même procédé qui est utilisé dans « Rose ».
-Le plan : Lorsque l’auteur compose un recueil d’œuvres ou de nouvelles, il doit veiller à faire attention à la place des nouvelles. En effet si il met à la suite trop de nouvelles sans actions spécifiques il prend le risque d’ennuyer son lecteur. Il doit dons essayer d’insérer desnouvelles qui changent de registre pour faire une « pause » pour son lecteur. Dans Les contes du jour et de la nuit, Guy de Maupassant le fait extrêmement bien avec « La main » qui casse le rythme des nouvelles réalistes.
-Le vocabulaire et le lieu : L’auteur doit utiliser en premier lieu ce que l’on appelle « le système de sécurité des Belles-lettres », c'est-à-dire a utilisé un style d’écriture qui...
tracking img