Dissertation sur le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman est un genre littéraire aux contours flous caractérisé pour l'essentiel par une narration fictionnelle plus ou moins longue, ce qui le distingue de la nouvelle. La place importante faite à l'imaginaire transparaît dans certaines expressions comme « C'est du roman ! » ou dans certaines acceptions de l'adjectif « romanesque » qui renvoient à l'extraordinaire des personnages, des situationsou de l'intrigue.
Le romancier est donc celui qui écrit des romans,où entrent en grande part l'imagination et la subjectivité comme dit précedemment.
D'apres Maupassant dans son essai "le roman" inclu dans la préface de pierre et jean, il existe deux type de romanciers :
"Le romancier qui transforme la vérité constante, brutale et déplaisante, pour en tirer une aventure exceptionnelle etséduisante" et
"Le romancier, au contraire, qui prétend nous donner une image exacte de la vie". Dans ce cas le romancier tente de faire abstraction de son propre moi c'est à dire qu'il ne fait pas entrer en compte sa propre personne.
Il est donc légitime de se demander si le romancier doit s'introduire ou non dans ses romans. Dans un premiers temps nous nous demanderons si le romoit doit être lereflet de son auteur et dans un second temps il s'agira de déterminer si au contraire il vaut mieu que le romancier fasse abstraction de sa propre personne.

Le roman doit-il etre le reflet de l'auteur?

Bien souvent on remarque que le roman est le reflet de l'auteur, en effet le romancier consciemment ou non, fait appel à son moi. Il a une certaine vision des choses de par son expérience. Il nepeut se détacher de lui-même. Il ne peut voir les choses comme un autre romancier
l'auteur avec ses pensées, ses opinions et sont âme se retrouve donc la plus part du temps dans un des personnages de son roman. L'auteur profite de son roman soit pour s’étudier lui-même et s’offrir de façon visible ou discrète comme sujet d’analyse. Il peut aussi être « engagé » et faire passer un messagepolitique ou philosophique ou encore décrire son mode de vie et celui de son époque par exemple Proust, « A la recherche du temps perdu » : Il s’auto analyse sur la façon dont lui revient un souvenir d’enfance simplement en trempant une part de gâteau, une madeleine dans son thé...
En effet on perçoit une vision du monde vu par l’auteur. Ainsi dans Bel-Ami, Maupassant a une vision très pessimiste de lavie. Contrairement à Balzac, Maupassant montre dans son roman des personnages négatifs, corrompus par l’argent. Duroy se sert de son charme auprès des femmes, il réussit dans un milieu auquel il ne connaît rien et réussit son ascension sociale en épousant la fille de son patron. D’après Maupassant dans la haute société on ne trouve rien, comme le montre la scène où Duroy va chez Walter, derrièreun magnifique et très grand hôtel particulier il n’y a absolument rien, c’est vide. Tandis que dans le Père Goriot il y a des personnages très négatifs comme Vautrin et les filles du Père Goriot mais il y a quand même des personnages positifs, de plus Rastignac réussit par ses talents, pas par ses vices. Et lors de la visite chez Madame de Bauséant (semblable à celle que fait Duroy chez Walter)Rastignac trouve des obstacles dans la montée mais il trouve une personne extraordinaire, qui a des valeurs, Balzac croit malgré tout qu’il y a des personnes positives. On peut dire aussi que Zola, dans certains passages de Germinal, déforme la réalité pour faire passer son message. C’est-à-dire qu’il ne montre pas la réalité telle qu’il devrait le faire en tant que naturaliste, il montre la réalitételle qu’il veut la faire voir au lecteur.
Ainsi dans beaucoup d’œuvres les auteurs mettent une partie d’eux-mêmes. Maupassant met dans Bel-Ami sa vision très négative de la vie, tous les personnages sont mauvais et le personnage principal l’est encore plus. De plus Duroy travaille dans le journalisme comme Maupassant, il a été en Algérie, comme Maupassant, il a une moustache et c’est un...
tracking img