Dissertation sur le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquence n°5 : le roman
Entraînement à la dissertation
I. Si le personnage réaliste a trait à la réalité...
1. Loin du héros. Le personnage réaliste est dépourvu de toute idéalisation. Nous sommes
loin des personnages parfaits et exaltés du romantisme. Le personnage est décrit dans sa
médiocrité, à la fois physique et psychique. A ces titres, le personnage réaliste est plus
proche de laréalité et ne peut plus prétendre au statut de héros.
Ex : les personnages secondaires de L'Oeuvre offrent une touche de réalisme de part leur
défaut physique, tel Mahoudeau (p.88) ou leur caractère médiocre, qui éclate au grand jour
leur du dernier dîner de Sandoz.
2. La voix du peuple. Le personnage principal des romans réalistes est souvent issus des
« basses classes ». De fait, cette part dupeuple n'était pas jugée digne par certains auteurs
d'être représentée dans la mesure où elle n'inspirait pas le rêve. Il y a à ce sujet une vraie
révolution au XIXe siècle qui condamne cette attitude et préfigure une société nouvelle.
Ex : Avec Gervaise et Coupeau, nous sommes plongés au coeur des tracas d'un couple
d'ouvriers parisiens ; à la lecture de L'Assommoir nous mesurons la misère dumilieu et les
ravages causés par l'alcool sur des êtres et leurs descendants.
3.Un certain reflet de soi. La majeure partie des personnages réalistes s'inspirent d'êtres
réels. La littérature se rapproche alors de la peinture, qui a aussi pour objectif de représenter
la réalité.
Ex : Claude Lantier est inspiré pour une grande partie du caractère de Cézanne, sachant qu'il
a également destraits empruntés à Monet et à Manet.
Rappelons également la part autobiographique que recouvrent certains romans. Flaubert luimême
se serait écrié : « Madame Bovary, c'est moi ».
II. … Il demeure avant tout un être de papier …
1. La nécessité du choix. Le personnage réaliste reste un être de fiction car le romancier est
dans l'incapacité de raconter l'ensemble de toute une vie. Il doit faire unchoix, et ce choix,
nécessairement subjectif est déjà une trahison faite à la réalité. Le romancier, même réaliste,
reconstruit la réalité, donc la modifie. C'est ce qu'énonce Balzac dans Le Cabinet des
antiques et c'est ce qu'énonce Maupassant dans la préface de Pierre et Jean : « S'il [le
romancier] fait tenir dans trois cent pages dix ans d'une vie pour montrer qu'elle a été, […],
sasignification particulière et bien caractéristique, il devra savoir éliminer, parmi les menus
événements innombrables et quotidiens, tous ceux qui lui sont inutiles, et mettre en lumière,
d'une façon spéciale, tous ceux qui seraient demeurés inaperçus pour des observateurs peu
clairvoyants et qui donnent au livre sa portée, sa valeur d'ensemble. »
Ex : Dans Une vie de Maupassant, roman réaliste, ily a un déséquilibre dans la temporalité :
la première moitié du roman décrit le mariage et la lune de miel entre Jeanne et Julien,
tandis que l'autre moitié de sa vie, pétrie d'habitudes et de désillusions, constitue la dernière
moitié du roman. Ce partage de la temporalité montre le choix fait par l'auteur : à ses yeux,
la vie de son personnage atteint son acmé durant sa lune de miel, c'estce qui détermine son
acmé, sa valeur.
2. Une science expérimentale. Le personnage réaliste reste au service d'une thèse. A ce
titre, il n'est pas le miroir fidèle de la réalité, mais l'élément majeur d'un système. Membre
d'une famille, d'un groupe, d'un ensemble social, il est conçu comme un objet d'étude quasiscientifique.
Ex : Notons les ressemblances qui conditionnent tous les membres dela famille des
Rougon-Macquart. Claude Lantier n'est pas le portrait fidèle de Cézanne ; c'est d'abord le
fils de Gervaise dont il a hérité le caractère névrosé ; et c'est le frère d'Etienne, le personnage
principal de Germinal. Or,l es deux frères sont soumis à une passion, artistique pour l'un,
Séquence n°5 : le roman
Entraînement à la dissertation
politique pour l'autre, qu'ils ne...
tracking img