Dissertation sur le théâtre et la représentation théâtrale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SUJET :

« Pensez-vous que le théâtre, en Occident, soit uniquement un « théâtre de la parole » comme le déplore Antonin Artaud ?
Vous répondrez en vous appuyant sur les textes qui vous sont proposés ici, sur ceux que vous avez étudiés en classe, sur vos lectures personnelles ou les spectacles auxquels vous avez pu assister. »

Antonin Artaud déplore un théâtre occidental qui ne soit au fonddépendant que de la parole. Pour lui, il en devient « limité ». La parole en question est en fait autant la parole écrite par le dramaturge que la parole prononcée par le comédien. Mais est-elle réellement le seul facteur dont dépend la constitution d’une pièce ? Nous montrerons d’abord en quoi la parole semble dominer le théâtre, puis ensuite nous prouverons sa complémentarité avec d’autreséléments indispensables à son existence.

Le théâtre est avant tout un spectacle de la parole, mais surtout, de la parole orale :
Il n’y a pas de théâtre « muet ». Il est donc évident que sans parole, le théâtre serait tout autre chose, du mime et donc un art différent de celui qu’on connaît de nos jours en occident. Le déroulement de la pièce se fait par la parole entre les comédiens, sans celal’action n’a pas lieu.
Les apartés, sont entre autres une preuve que l’utilisation de l’oral est un élément clé du théâtre : ces petites répliques non entendues (ou mal entendues) par une partie des personnages ou tous ceux-ci, et qui s’adressent également, voir uniquement, au public véhiculent un effet comique propre uniquement au théâtre, car il semblerait peu crédible et artificiel dans unautre genre, et plus particulièrement rattaché la comédie. Par exemple, dans Dom Juan, la scène IV de l’acte II est entièrement construite sur des apartés de Dom Juan à Mathurine et de Dom Juan à Charlotte qui créent un effet de confusion comique aux yeux du spectateur, qui lui a conscience de ce qui est dit.
Un autre procédé de parole propre au théâtre est le monologue : il peut semblerartificiel lui aussi, car en effet il semble peu probable en dehors d’une pièce de se mettre à parler subitement à tout allure et longuement, sans interlocuteur, sauf exceptions dans certains genres littéraires (ou cas psychiatriques dans la vie réelle.), bien sûr. Un exemple connu de monologue, est celui de l’Avare de Molière, dans l’acte IV scène VII, et celui repose sur un comique de caractèred’Harpagon. La tirade est aussi un procédé oral propre au théâtre. Bien que moins artificielle que le monologue si elle est hors contexte, il est tout de même rare de voir au quotidien une tirade comparable à celles des grandes tragédies (Comme la tirade d’Andromaque) sans que personne ne vienne interrompre l’incessant flux de paroles.
La présence de la double énonciation est aussi un argument en faveurde cette vision du « théâtre de parole » : La parole au théâtre est double de sens, elle est autant les mots couchés sur le papier par l’auteur que ceux prononcés par les comédiens. La parole écrite n’est donc qu’en fait une piste, une indication, faite pour être interprétée par la parole orale, qui complète le sens des écrits. Mais elle a également une double destination : il ne faut pasoublier que le public est la raison réelle de l’existence de la pièce, et que les répliques lui sont adressées avant de l’être aux autres personnages. D’ailleurs, le public est parfois sollicité pour porter des jugements sur des situations, des discours, ou des comportements, car un personnage peut s’adresser directement à lui sans pour autant devoir le faire en aparté, ou peut aussi élargir sur dessujets de discussion s’écartant légèrement du thème principal de la pièce (Voir par exemple la tirade de Dom Juan à Sganarelle dans Dom Juan, sur l’efficacité douteuse des médecins au XVIIème siècle.)

Si le théâtre repose sur des paroles échangées entre les personnages qui permettent la progression de l’intrigue, la parole n’est pas suffisante à elle seule pour faire du théâtre.

En effet,...