Dissertation sur le théatre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (934 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Examen rapide de la citation
Il s'agit d'abord du personnage de théâtre (éviter la psychologie ; dimension métaphysique ; exagération extrême des sentiments). La forme des "notes" implique derétablir ou de proposer des relation logiques :

par l'exagération extrême des sentiments, s'acquiert la dimension métaphysique du personnage ;
et cette exagération induit la dislocation de la plateréalité quotidienne (voir la "catharsis" ?).
Eviter la psychologie c'est distinguer le personnage de théâtre de celui de roman, et refuser le réalisme quant au personnage (d'autant que la psychologien'est pas inconnue à l'auteur, qui a suivi une psychanalyse) : "l'exagération extrême des sentiments" est le moyen privilégié de ce refus du réalisme (la plate réalité quotidienne).

Les enjeux : lestatut du personnage de théâtre ; la fonction cathartique du théâtre.

Enjeux secondaires : codes de la représentation théâtrale ; représentation vs réalisme ; réalité et art ; ...

Démarche la pluspertinente : la démarche dialectique
A l'aide de références concrètes aux oeuvres, il s'agira, d'approfondir graduellement la réflexion, du personnage au théâtre.

thèse : appliquer la citationaux oeuvres connues ; approfondir en cherchant pourquoi cette thèse se vérifie

antithèse : nuancer et compléter

synthèse : reprendre la problématique, en essayant de définir "l'essence" du théatreIntroduction
[introduire la citation ; libellé exact de la citation ; explication / analyse brève ; annonce de la problématique (du plan) ]
Thèse
[le raisonnement est seul présenté ici, il estl'architecture de la dissertation. Il faut compléter par des exemples précis]
Le personnage de théâtre n'existe que le temps de la représentation, par son discours et par son jeu, il est toutextériorité. Son absence d'intériorité obère la dimension psychologique, et même le réalisme : le personnage de théâtre ne peut s'assimiler à une personne réelle (à la différence du personnage de roman),...