Dissertation sur les fables de la fontaine critique rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2174 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : « Jean-Jacques Rousseau a écrit : « On fait apprendre les fables de La Fontaine à tous les enfants, et il n’y en a pas un seul qui les entende. Quand ils les entendraient ce serait encore pis ; car la morale […] les porterait plus au vice qu’à la vertu.»
Commentez et discutez cette opinion.

Nous nous souvenons tous des fables de La Fontaine apprises à l’école primaire (même àl’étranger comme c’est le cas pour moi, cela montre aussi qu’elles ont une vocation universelle et intemporelle) comme « Le Corbeau et le Renard », « La Cigale et la Fourmi », « La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf » etc.… Après des années, en classe de première, les programmes scolaires nous les rappellent de façon si différente du contexte dont nous les avons appris quand nousétions très jeunes et inconscients des inégalités dans le monde. En effet, il n’y a pas de meilleur exemple de l’apologue que les Fables de La Fontaine ? Et pourtant si Rousseau revivait de nos jours, il serait fortement opposé à l’enseignement de ces Fables aux jeunes enfants. Il eut écrit qu’on fait apprendre les fables de La Fontaine à tous les enfants sans qu’il y ait un seul d’entre eux quiles entende et quand ils les entendraient, la morale de celles-ci les porterait plus au mal qu’au bien.
Face a cette hypothèse on peut se poser un certain nombre de questions : Les fables ne sont elles vraiment pas compris par les enfants ? Sont-elles destinées qu’à un publique plus âgé ? Les fables seraient-elles nuisibles aux enfants ?
Pour tenter d’argumenter sur les dits de Rousseau,nous allons tout d’abord se mettre en accord avec celui-ci en employant la thèse selon laquelle les fables ne sont pas destinées aux enfants et pour expliquer cette thèse on s’appuiera sur Premièrement sur la difficulté de compréhension de celles-ci, ensuite nous nous pencherons sur la question de la maturité de l’enfant à l’égard des faits décrits dans les fables, et pour finir nous allons voircomment la morale de ces fables est abordée d’une façon particulièrement pessimiste de la vie qui ne peut pas forcément correspondre au mode de penser des enfants.
Pour s’opposer aux dits de Rousseau nous allons aborder premièrement le rôle divertissant et bref des fables, ensuite nous allons étudier leurs rôle de véhiculer la culture et l’ouverture d’esprit aux enfants et nous allons finirpar en quoi la fable est la représentation réaliste du monde derrière un scénario de fiction.

Les enfants apprennent des Fables sans rien y comprendre et si ils y comprennent quelque chose, la morale de ces fables les porterait plus au vice qu’à la vertu.
Tout d’abord, les fables sont parfois dures à comprendre. Beaucoup de fabulistes utilisent des mots de vocabulaire difficiles oudes figures de style que l’enfant ne comprendra pas, or un enfant n’écoutera pas jusqu’à la fin une histoire dont il ne comprend pas le sens donc l’intérêt. Par exemple, dans « La Colombe et la Fourmi » de La Fontaine, le vocabulaire n’est pas adapté à un enfant d’aujourd’hui. Le paysan est désigné par le mot « croquant » et la colombe par la périphrase « oiseau de Vénus », à la fin du texte, ondécouvre le nom d’une ancienne monnaie : l’ « obole ». Un enfant ne possède pas assez de culture pour comprendre cela, il perdra donc le sens de l’histoire et passera à côté de la morale que voulait faire passer la fable. Dans « Le Pouvoir des fables », le narrateur est désigné par les termes « orateur », ou encore « harangueur » et le peuple par des périphrases comme « animal aux têtes frivoles »,« figures violentes ». L’enfant ne fera pas le lien entre les substituts et les référents (les enseignants et les enseignés).
Un enfant, comme l’adjectif qui en découle est moralement « enfantin » donc ne possède pas un degré de rhétorique aussi élevé que (certains) adultes. Les morales implicites peuvent ne pas être comprises. Il peut ne pas faire suffisamment attention aux éléments...
tracking img