Dissertation sur les trentes glorieuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2326 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES 30 GLORIEUSES

Introduction :

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les pays industriels d’économie capitaliste, entraînés par les Etats-Unis, connaissent une croissance sans précédent. De 1945 au début des années 1970, c’est le temps des “Trente Glorieuses”.
Mais, au cours des années 1970, l’élan semble se briser. Apparemment provoquée par les chocs pétroliers, une longuedépression d’un type inédit plonge le monde dans une phase d’instabilité et de désordre économique dont il n’est pas encore totalement sorti. Parallèlement, la mondialisation de l’économie s’accélère dans le cadre d’un système capitaliste libéral.

I Les aspects de la croissance

A Les pays concernés

Les pays concernés avaient un fort potentiel (niveau d'éducation de la population élevé), mais desinfrastructures en ruine et une économie dévastée au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, parfois tournée vers la production militaire.

Ces pays ont bénéficié à partir de 1948 du plan Marshall.

Le Japon, l'Allemagne, la France ont plus particulièrement connu cette très forte croissance économique (en France le taux de croissance est monté jusqu'à 8%). Cette croissance a consisté en partieen la reconstruction des infrastructures et des habitations détruites pendant la guerre. L'économie du Royaume-Uni, minée entre autres par des problèmes de convertibilité de taux de change avec le dollard, n'a pas connu cette forte croissance. La croissance des pays qui basculent dans le Bloc de l’Est a également été plus faible.

Plus globalement, la société a été profondément remodelée,devenant une société de consommation de masse et une société de loisirs. Ce phénomène est en partie un rattrapage sur le style de vie américain des année 1920, sur lequel les pays européens étaient en retard. De même, le niveau du PIB par habitant se rapproche du niveau américain (et s'en éloignera à nouveau au cours des année 1980 et 1990).

B- Le cadre institutionnel international

Au sortir de laguerre, la reconstruction d'un système monétaire international s'impose. Pour ce faire, la conférence de Bretton Wood se réunit en juillet 1944. Au cours de cette conférence, s'opposent les projets britannique, défendu par John Maynard keynes, et américain, défendu par Harry Dexter White. Finalement, le projet soutenu par les États-Unis s'impose et consacre l'hégémonie du dollar dans le systèmemonétaire international.

En outre, la conférence de la Havane en 1946, « conférence des Nation Unies pour le commerce et l'emploi », souligne la volonté de décloisonner, de manière progressive, les échanges internationaux. En réponse à cette volonté, le GATT, General Agreement on Tariffs and Trade (ou AGETAC en français, Accord général sur les tarifs douaniers) est mis en place à la conférence deGenève en 1947. L'objectif est de réduire par « rounds » successifs les tarifs douaniers, ce qui aura pour conséquence de favoriser les échanges internationaux, soutenant la croissance économique des pays développés à économie de marché (PDEM).

D'autre part, les pays européens engagés dans le conflit, mais également le Japon, sont dévastés. Les besoins de reconstruction sont énormes. Dans cecontexte, le général George Marshall propose, au nom des États-Unis, une aide aux pays européens dans un discours du 5 juin 1947. Le Congrès américain vote, en avril 1948, l'European Recovery Program, le Plan Marshall qui distribue près de 13 milliards de dollars, majoritairement sous forme de dons, aux pays ayant accepté l'aide. Le plan Marshall répond à un double objectif politique etéconomique : celui qui consiste à endiguer le communisme («containment ») et celui qui consiste à éviter la surproduction qui menace l'économie américaine et qui a été « l'irremplaçable démarreur de l'investissement » en Europe d'après Denis Woronoff3. En effet, la contre-valeur issue du plan Marshall a servi, notamment en France, à financer l'investissement, permettant une modernisation de l'appareil...
tracking img