Dissertation sur l'humanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
2nd3

Composition d’histoire

(introduction+ un axe+ conclusion+ plan détaillé)

Sujet : L’éducation humaniste

Problématique : En quoi ce programme éducatif et la description de la communauté de l’abbaye de Thélème reflète la pensée humaniste ?

Note :

Observations :

L’éducation, du latin ex-ducere a pour but de développer les connaissances intellectuelles mais aussi physiqueafin d’atteindre un certain niveau de culture. Au cours des temps elle a bien différé. De l’antiquité chez les grecs où le savoir était uniquement destiné aux mâles afin d’accroître leur culture et leur physique (Mens sana in corpore sano) jusqu’au monde d’aujourd’hui, monde du XXème et XXIème siècles avec son éducation de masse, en passant par le moyen-âge, période que l’on peut considéré commenoire pour l’éducation due à un par cœur omniprésent. Néanmoins, l’éducation durant l’humanisme (humanisme, qui vient du mot italien umanista désignant le professeur de grammaire et de rhétorique au XVème siècle «celui qui enseigne, qui aime ou qui pratique les studia humanitatis ou les litterae humanories », « ces humanités qui accroissent votre humanité ») est bien différente durant cette périodequi s’étend sur les XVème et XVIème siècles et qui est une révolution intellectuelle mettant l’Homme au cœur de ses préoccupations sans pour autant renier l’existence de Dieu. Cependant, cette pensée humaniste est parfois évoquée dans certains textes. D’ailleurs, les textes « … Choisit l’éducation nouvelle pour son fils Pantagruel » de François Rabelais ainsi que «La manière de vivre à l’abbayede Thélème » de ce même auteur ne seraient-ils pas le reflet de cette pensée humaniste ? En effet, il semblerait bien que ces deux textes soient le reflet de la pensée humaniste. Effectivement, L’abbaye de Thélème nous montre une nouvelle vision de l’homme qu’elle centralise mais aussi une nouvelle perception de l’église. En ce qui concerne le programme éducatif que Gargantua propose à son filsPantagruel semble quand à lui témoigner de l’importance du savoir en proposant un programme complet fait de savoir profane (venant souvent de l’antiquité) sans oublier le savoir religieux.

En effet, ce texte l’abbaye de Thélème témoigne bien d’une nouvelle vision de l’homme et de l’église.

Tout d’abord car dans ce texte on peut voir apparaitre une nouvelle foi en l’homme grâce à son librearbitre ce qui est une des principales idées de la pensée humaniste. C’est bien évidement grâce à ce même texte que l’on peut justifier ce propos. Effectivement, dans cette abbaye, les résidants, les pensionnaires n’ont aucune restriction, aucune loi, ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Néanmoins ceux-ci sont totalement vertueux ils ne prennent pas de mauvaises décision, ils saventchoisir entre le bien et le mal. Et cela grâce à leur libre arbitre qui est du à leur bonne instruction qui leur permet d’entrer dans le savoir religieux. (« En leur règle, n’était que cette clause : fais ce que voudras. Parce que gens libres, bien nés et bien instruit, conversant en compagnie honnêtes, on par nature un instinct et aiguillon qui toujours les pousse à faits vertueux »). Ce texte montreque l’homme n’est pas habité par le pêché mais qu’il peut être vertueux ce qui transcrit bien cette nouvelle foi.

Ensuite, un autre argument qui montre le texte l’abbaye de Thélème transcrit cette nouvelle vision de l’homme et de l’église est qu’à travers ce texte on peut aussi entrevoir une nouvelle réflexion politique qui aspire à une société idéale. Ce qui est la aussi une des principalesidées de la pensée humaniste. Effectivement, la communauté de l’abbaye de Thélème semble parfaite. En effet, tous les résidents sont biens instruits (« Tant noblement étaient appris qu’il n’était nul entre eux celui ni celle qui ne sût lire, écrire, chanter, parler de cinq et six langages, et composer tant en vers qu’en prose »), tous les hommes sont courageux et galants (« jamais ne furent vus...
tracking img