Dissertation sur l'optimisme dans candide, voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

« Qu’est-ce qu’optimisme ? disait Cacambo.- Hélas ! dit Candide, c’est la rage de soutenir que tout est bien quand tout est mal » (Voltaire, Candide ou l’optimisme, ch. 19 l.45-46).Dans sa réponse, Candide définit l’optimisme pour répondre à la question de son fidèle Valet Cacambo. C’est Pangloss le philosophe qui lui a appris cette définition. Pangloss a une philosophiesimilaire à celle de Leibnitz. Cependant, il y a plusieurs points de vu sur l’optimisme. C’est ce que je vais présenter dans ma dissertation. Je vais premièrement disserter sur l’optimisme selon Voltaireen parlant également du mal, puis je vais présenter mon point de vue personnel.

Dans cette œuvre de Voltaire, Pangloss incarne Leibnitz. C’est donc un philosophe qui transmet ses idées aux autrespersonnages comme Candide par exemple.
« Car, dit-il, tout ceci est ce qu’il y a de mieux ; car s’il y a un volcan à Lisbonne, il ne pouvait pas être ailleurs ; car il est impossible que les choses nesoient pas où elles sont ; car tout est bien. » (Chapitre 5)
Dans ces lignes, Pangloss nous fait savoir que même le tremblement de terre qui a eu lieu à Lisbonne est bon. C’est exactement le genre dediscours que tenait Leibnitz.
Le personnage qui devient petit à petit à l’opposé de Pangloss est Candide. En effet, au début de l’histoire, le personnage principal écoute et croit en les dires dePangloss. C’est seulement pendant son voyage qu’il commence petit à petit à se rendre compte que tout n’est pas pour le mieux.
Un des passages dans lequel Candide refuse clairement l’optimisme de sonprofesseur se trouve au chapitre 19 :
« O Pangloss ! s’écria Candide, tu n’avais pas deviné cette abomination ; c’en est fait, il faudra qu’à la fin je renonce à ton optimisme. »
Nous pouvons doncarriver à la conclusion que Candide reflète la personnalité de Voltaire.

Comme nous l’avons vu dans le paragraphe précédent, Pangloss incarne Leibnitz et Voltaire incarne Candide. Voltaire et...