Dissertation : traverser le pire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
- Selon vous, qu’est-ce qui fait que la poésie a parfois ce pouvoir d’aider les hommes à « traverser le pire » ?

C’est dans un interview d’Antoine Duplan et de Pierre-André Stauffer auprès de Philippe Jaccottet que ce dernier emploie l’expression de « traverser le pire ». Il l’utilise pour exprimer le pouvoir qu’a la poésie dans les situations les plus redoutables telles que lamisère, les goulags ou encore la guerre. Mais il est légitime de se demander en quoi la poésie peut offrir aux hommes cette capacité de « traverser le pire ». Dans un premier temps, elle a cette aptitude d’exprimer la fatalité de celui qui la compose envers ceux qui la lisent, lesquels pouvant s’y identifier; tandis que dans un deuxième temps, elle dispose également du pouvoir de s’évader du « pire »en se recréant une autre situation en quelconque autre lieu. Enfin, dans un troisième et dernier temps, elle permet de résoudre, et donc de trouver une solution à ce « pire »par les différentes formes d’engagement des poètes.

Tout d’abord, la poésie est le genre littéraire adéquat pour exprimer ses sentiments. Dans le cas où il « traverse le pire », le poète cherche à exprimer safatalité ou son malheur. Cette plainte a pour effet de purifier l’âme et de purger les passions du poète : la poésie possède donc une fonction cathartique pour l’écrivain. C’est ainsi que dans Spleen, Baudelaire évoque l’ennui qui le ronge par une image se rattachant au temps météorologique terne et triste puisque le ciel est « bas et lourd » et qu’il s’agit d’un « jour plus triste que les nuits ».Il traduit la mélancolie qui le traverse par la révélation de « …l’Espoir/Vaincu, pleure ». Baudelaire aborde donc son spleen, sentiment qui le rongera tout au long de sa vie, dans l’espoir de l’atténuer et de l’extérioriser afin de se sentir plus libre. L’expression de son mal a une fonction thérapeutique pour le poète. De même dans Il pleure dans mon cœur de Verlaine, ce dernier exprime samélancolie dans la métaphore de la pluie. C’est grâce à une comparaison qui les rapproche « Il pleure dans mon cœur/Comme il pleut sur la ville ». Il la caractérise également comme douloureuse puisque son « cœur a tant de peine ». Ainsi, dans la même optique que chez Baudelaire, Verlaine a conscience de sa peine, laquelle provient du dilemme auquel il est confronté lorsqu’il écrit le poème, choisirentre Rimbaud et sa femme. Il cherche à la résorber et en l’exprimant explicitement en la faisant partager aux autres.
C’est dans cet esprit de partage que le lecteur peut s’identifier au propos d’un poète ou de sa poésie dans sa totalité. Il peut ainsi donc partager le malheur qu’il subit avec un autre individu; son sentiment de solitude est décliné et il s’en voit pratiquement libéré. À traversson poème Chambre de la douleur, Cadou évoque le deuil de son père « Tu n’es plus là mon père ». Il décrit ce deuil comme difficile, tout d’abord par le titre « Chambre de la douleur » qui définit un lieu qu’ils ont partagé et dans lequel les souvenirs refont surface et par le vers « Et dans ta chambre je t’attends » . Cependant il l’évoque cependant comme un fait passé et qu’il a dépassé par leconcluant vers « Puis ce fut le printemps la pâque ». Le lecteur, c’est-à-dire l’homme, partageant ainsi le « pire » par l’épreuve du deuil qu’il subit est encouragé à prendre un nouvel élan, à ne plus y songer comme fait présent mais comme fait passé. Ainsi il peut s’en libérer d’une part au moins. Dans un autre registre, De profundis clamavi de Baudelaire est un chant de désespoir. Il évoque lesconséquences d’un conflit amoureux « J’implore la pitié, Toi, l’unique être que j’aime/ Du fond du gouffre obscur où mon cœur est tombé ». Il décrit donc sa tristesse à l’égard l’absence de sa bien aimée. Le lecteur peut donc s’identifier à cette situation dans lequel il est rongé par la solitude et la tristesse et peut partager ce qu’il ressent avec le poète et sortir de sa torpeur puisque...
tracking img