Dissertation : un poète est-il seulement quelqu'un qui ne parle pas comme nous ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1554 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation

Le mot poésie vient du verbe grec poiein qui signifie "produire", "créer". Le poète se donne un pouvoir d'invention et de création verbale en exploitant toutes les ressources de la langue. La poésie est un travail sur les mots, un art du langage qui en explore toutes les ressources et vise à exprimer ou suggérer quelque chose, en jouant sur les sonorités, le rythme, lamusicalité. Chaque auteur révèle une partie de lui-même dans son œuvre, fait partager ses sentiments et ses émotions. La poésie est un art subtil. On pourrait donc penser que le poète détourne la langue, voire la transforme totalement, comme le laisse entendre Siméon dans Aïe ! Un poète : « si vous vous dites : « c’est bien ma langue mais je n’ai jamais vu ma langue dans cet état », probable que vousêtes en face d’un poème ». Alors un poète est-il seulement quelqu’un qui ne parle pas comme nous ? Afin de répondre à cette question, nous démontrerons dans un premier temps que la poésie est en effet un dépassement du langage ordinaire. Toutefois, nous verrons dans un second temps qu’elle utilise la même langue et les mêmes idées que les autres formes de littérature.

Dans un premiertemps, le poète dépasse le langage ordinaire en s’exprimant dans une langue originale et inhabituelle, plus esthétique que le langage courant afin de forcer le lecteur à réagir face à ce qu’il cherche à lui faire comprendre. Tout d’abord, le poète use d’un langage à l’opposé du langage de tous les jours. La langue est en effet souvent plus soutenue. Le vocabulaire fait appel à l’imagination grâce auxsynonymes tels que « onde » pour désigner l’eau ; les termes ordinaires sont ainsi remaniés afin d’être plus poétiques, plus doux. Les métaphores sont également très présentes, ainsi dans Fonction du poète de Victor Hugo : « dans votre nuit, sans lui complète, / lui seul a le front éclairé. », la translucidité des poètes est présentée de manière tout à fait poétique. Le poète remet également encause la syntaxe traditionnelle en jouant avec les sonorités. Comme dans ce célèbre exemple d’allitérations en « s » dans le vers d’Andromaque de Racine «Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes», où le bruit du serpent est imité. Cette recherche de rythme et de sons peut s’apparenter à la musique.
Ensuite, la littérature a pour but d'exprimer une perception des choses de tellemanière que le lecteur la comprenne, mais la poésie est particulière en ce sens que le poète crée parfois sa propre langue pour jouer plus librement avec elle, ce qui ajoute au côté fantaisiste voire fantasque des poètes. En effet, la poésie est souvent plus impression que compréhension, le poète jouant plus sur la sensibilité que sur la raison. Il s’agit souvent d’un condensé d’écriture en peu demots, qui rassemble une grande quantité d’émotions. Ce condensé d’écriture, sans même de ponctuation comme chez Eluard (absence marquante dans le poème La fin du monde), les phrases sont souvent des successions de phrases nominales sans liens, car elles s’adressent à la sensibilité, à l'émotion, plus qu'à la raison, mais elle se veut convaincante, persuasive, exprimant des idées sous-jacentes. Lapoésie s’oppose aux autres formes littéraires comme la prose ou le théâtre qui sont souvent de longs développements. Ainsi avec « il a deux trous rouges au côté droit » Rimbaud avec son poème « Le Dormeur du Val», nous dépeint en quelques lignes toute l'horreur de la guerre que l'on retrouve dans la littérature en prose dans de longs développements. Il est donc parfois difficile de comprendre ou decerner un poème, comme dans Walcourt, de Verlaine où nous observons l’absence totale de verbes : « Guinguettes claires,
Bières, clameurs,
Servantes chères
À tous fumeurs ! »
Mais cette réduction syntaxique peut être telle qu’on finit par ne plus rien comprendre.

Dans un second temps, la poésie utilise la même langue et les mêmes idées que les autres formes de littérature. La poésie...