Dissertation verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION



«  De la musique avant toute chose
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus solide dans l'air
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose »

Par cette citation, Verlaine résume sa vision de l'art poétique, outrepasse déjà les frontières entre poésie, musique, image, et sensations pour laisser libre cours à l'expérimentation de nouveaux procédés dans le but de mêlerces différents arts en un tout qui ne les dissocie pas.

Verlaine, qui ne se reconnaît pas vraiment dans le mouvement romantique mais pas complètement non plus dans le Parnasse, ne cessera de composer des poèmes doubles, où l'on ressent à la fois son attirance pour la description parnassienne de paysages, sans sentiment ou épanchement lyrique qui viendrait souiller sa pureté, et son côtéromantique où le lyrisme fait son apparition de par les personnages qu'il décrit ou les sensations qu'il parvient à transmettre dans ses poèmes.

Dans ce recueil Romance sans paroles, Verlaine fait déjà référence à la musique puisque une romance sans parole est un morceau de musique où la musique parle d'elle-même, où elle ne nécessite pas de parole. Le paradoxe ici est que c'est un recueil de poèmeset non de musique.

Comment Verlaine parvient- il à dépasser les frontières de la poésie pour la transformer de poésie musicale en « romances sans paroles »?
Comment utilise-t-il le pouvoir des mots et de la versification pour que la musicalité s'installe et prenne le dessus sur le texte à proprement parler? Comment joue-t-il de tous ces procédés pour dépasser les frontières de la poésieclassique?

Verlaine, dans ce recueil de poèmes n'a de cesse de rappeler la culture populaire et traditionnelle.
Le poème étudié fait en effet partie des « ariettes oubliées ». Une ariette est un air gai et populaire que l'on peut trouver dans les opéras bouffes et c'est donc une référence directe à une structure musicale populaire.
En effet, par le mot « ariettes », on sent que ces poèmes seveulent simples, populaires, et insouciants. Pourtant, l'adjectif « oubliées » leur donne un caractère lourd et une forte sensation de nostalgie du « bon temps » que l'on a laissé derrière soi et que Verlaine rappelle comme un doux souvenir.
Mais il est trop tard et ces poèmes ont un goût de « jamais plus ».
L'ariette VIII est imprégnée de stoïcité, c'est une description qu'on pourrait penserparnassienne, d'un paysage froid qui donne quand-même une impression de quelque chose de fini et ce pour l'éternité.

Verlaine joue sur la liberté d'interprétation de ces poèmes.
Je vais donc proposer deux interprétations de ce poème, la première plus rapidement que la seconde car bien qu'elle me semble plausible, j'accorde plus de vraisemblance à la seconde.

Ce poème est écrit avec des vers decinq pieds. Cela donne au texte un caractère bancale par ses vers impairs mais qui lui institue aussi une musicalité particulière que l'on n'a pas l'habitude de rencontrer.

Dans le premier quatrain, le terme « interminable ennui » évoque un sentiment double d'éternité désagréable et de quelque chose qui n'avance pas.
Dans les trois premiers vers, l'accent est mis sur le son « n » qui donnel'impression d'une syllabe qui vogue sans arriver à bon port. Tout comme le son « m », c'est une consonne nasale dentale qui donne une sensation de continuité et une certaine musicalité.
(interminable, ennui, plaine, neige, incertaine, comme)

Tout au long du poème, les rimes sont riches et dans le premier quatrain, elles sont embrassées.
On remarque la structure particulière du poème qui estconstruit comme un chant traditionnel, soit premier refrain - deuxième refrain – couplet - deuxième refrain – couplet - premier refrain ou autrement,
couplet – refrain – couplet – refrain – couplet - couplet1

Verlaine en effet, dans un autre recueil de poèmes «  Les Fêtes Galantes » utilise beaucoup ce procédé pour donner une légèreté à ces poèmes et une musicalité en prenant directement une...
tracking img