Dissertation vita nova dante algihieri

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dante alighieri

Ce poème est extrait de la Vita Nova, un livre écrit par Dante entre 1292 et 1293. Il a regroupé dans ce livre la pluparts des poèmes écrit entre 1283 et 1291. Il a accompagné ces morceaux d’un texte écrit en prose. Il y explique pourquoi il a écrit ces poèmes et fait parfois une sorte de mini-explications du texte. Tous les poèmes parlent de son amour pour Béatrice. Mais onpeut quand même séparer le livre en trois grandes parties. Dans la première, il parle de sa manière de faire croire qu’il aime d’autres femmes, et des moqueries dont il souffre. La deuxième traite surtout de la force de l’amour qu’il consacre à Béatrice. La dernière partie commence avec la mort de Béatrice, et est entièrement consacré au deuil. Le poème fait partie de cette dernière. Ce livre aété écrit après la mort de Béatrice. Ce passage est très important, car la femme dont Dante parle n’est pas Béatrice, mais une autre femme, pour laquelle Dante a faillit tromper ?? Son amour. Il commencera à l’apprécier, mais il se le reproche ensuite et focalise a nouveau tout son amour sur Béatrice.
Le livre comporte 42 chapitres mais seulement 31 poèmes.
Dante se tenait dans la rue, pensant àla douleur qu’il avait puisque Béatrice n’était plus là. Il s’est rendu compte que l’on voyait certainement ce mal sur son corps, il a levé les yeux pour vérifier que personne ne l’avait vu, et il découvre qu’une femme se tient à la fenêtre et le regarde. Dante a honte de la tristesse qui doit se voir sr son visage, il s’enfuit donc en courant. En pensant que l’amour est bien, qu’il se trouve verssa Dame, et qu’il s’en va en pleurant pour la retrouver.
Dans les deux premiers vers, il dit avoir vu la peine se révéler dans sa face, il a donc compris que cette dame à sa fenêtre à vu sa douleur et en a pitié. La pitié se révèle, donc elle vient de l’apercevoir, elle n’est pas en train de l’observer depuis longtemps. On ne sait donc pas si Dante vient d’arriver, et est en train de marcherpensif, et que la femme est déjà à la fenêtre, ou si Dante est là depuis longtemps et que la femme vient d’apparaitre à la fenêtre. Dante laisse une grande part de mystère sur le contexte de cette rencontre, ceci certainement pour que l’on se concentre surtout sur ses sentiments. Dans la suite de la phrase, il utilise le verbe « surprendre », ceci confirme donc que la femme vient de découvrircette souffrance. Il emploie ensuite la démarche et le geste, on peut donc comprendre que soit Dante est en train de se déplacer, soit il souffre et pleurent, et c’est en essayant d’essuyer ou de cacher ses larmes qui fait des mouvements.
Dans cette première phrase, Dante ne fait que constater ce qu’il se passe. Dans la deuxième, il analyse la situation et se rend compte que la femme est toujoursen train de l’observer. Dante a peur que la femme voit son désespoir. On comprend alors que Dante pense que la femme n’a pas encore compris le désespoir de l’auteur mais qu’elle a juste vu qu’’il était peiné, elle ne se rendait donc pas encore compte de « l’étendue de la situation ». Dante a peur que cette inconnue découvre a quelle point sa peine est immense.
La troisième phrase nous expliqueque Dante n’as pas eu seulement peur de cette pitié et de cette découverte. On comprend qu’il a été blessé par ça. Cette femme avait blessé ses larmes, c’est comme si c’était quelque chose de très intime que la dame venait de voire et de dévoiler au grand jour, Dante se sentait exposé et mis à nu. Ces larmes bougent alors qu’il la quitte, on peut donc comprendre par là qu’il n’est pas encore entrain de pleurer mais que les larmes sont en train de monter vers ses yeux, et qu’elles vont bientôt couler.
La dernière phrase est la pensée intérieure de Dante. Il se dit que l’amour est bien, qu’il se trouve près d’elle. La il ne parle plus de l’amour, le sentiment, mais d’une sorte de personnage qui revient plusieurs fois dans le livre. C’est le sentiment, mais qui a une forme humaine,...
tracking img