Dissertation l'etranger d'albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1729 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Etranger, d’Albert Camus (1913-1960)
« Le meutre de l’arabe n’est qu’un prétexte. Au-delà de la personne de l’accusé, les juges veulent détruire la vérité qu’il incarne. »
A. Maquet, Albert Camus et l’invincible été, 1956

L’Etranger, publié en 1942, est un roman d’Albert Camus. Camus était un humaniste. Né le 7 novembre 1913 à Mondovi en Algérie, Il vécut sa jeunesse dans la misère d’unefamille pauvre et d’un père absent mais il obtient une bourse pour poursuivre ses études. C’est alors un adolescent amoureux de la vie qui fait beaucoup de sport.
Brutalement atteint de la tuberculose, il se rend compte que l’homme est frappé d’une terrible injustice. En 1935, il se lance dans la littérature et commence à écrire « L’Envers et l’Endroit ». Une dizaine d’années plus tard, ilrencontre Jean-Paul Sartre, avec qui il se lie d’amitié. Mais cette amitié va se briser lorsque Camus va commencer à dénoncer le communisme. Il décède dans un accident de voiture début 1960.
Le roman est l’adaptation du Mythe de Sisyphe. Il fait partie de « la trilogie de l’absurde ». Je pense personnellement qu’il faut comprendre ce qu’est l’absurde pour pouvoir analyser ce roman. L’absurde selonCamus, est le non-sens de la vie. La vie vaut-elle le coup d’être vécue ? Selon lui nous n’avons qu’une certitude, c’est le fait de savoir que l’on va mourir. Cette vie est selon lui rythmée par l’habitude. L’habitude de se lever le matin, d’aller au travail, de rentrer en fin de journée et de recommencer toutes ses actions le lendemain. Camus parle très bien de cette habitude dans « l’Etranger » :« Dans les premiers jours où elle était à l’asile, elle pleurait souvent. Mais c’était à cause de l’habitude. Au bout de quelques mois, elle aurait pleuré si on l’avait retirée de l’asile. Toujours à cause de l’habitude. » (p.9). Cette représentation de l’absurde, est l’exacerbation de l’athéisme. Meursault, le personnage principal du roman, est la représentation parfaite de l’homme absurde décritedans le Mythe de Sisyphe. En effet, ce protagoniste a la croyance dans l’existentialisme. Il s’oppose aux valeurs morales de la société, et refuse de porter un jugement sur qui que se soit. A plusieurs reprises il adopte des comportements qui pourraient être jugés d’immorales par les lecteurs. Par exemple, lorsque celui-ci décide d’aller regarder un film comique au cinéma au lendemain de la mortde sa mère. Pour lui, c’est normal.
La mort de la mère de Meursault est le début du roman, tout par de là. Dès les premières pages, on commence à s’interroger sur Meursault, sur qui il est et sur sa façon de percevoir les choses : « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas… » (p.1). Face à la mort de sa mère, il est insensible. Il n’a pas l’air très affecté par cetévènement. Pour lui, c’est quelque chose de normal, c’est la vie, on ne peut pas aller contre ça. Après son retour des funérailles, Meursault décide d'aller à la piscine, où il rencontre une ancienne collègue du bureau, Marie avec qui il va avoir une relation. Mais cette relation va très vite être déséquilibrée puisque Meursault aime Marie pour son physique et non avec de réels sentiments : « (…) elle m’ademandé si je l’aimais. Je lui ai répondu que cela ne voulait rien dire, mais qu’il me semblait que non. Elle a eu l’air triste. » Meursault va se faire plusieurs amis dont Salamano, un vieil homme qui bat son chien. Et Raymond, un homme qui veut se venger de sa femme qui l’a trompé. Par la suite, le personnage principal va tuer un arabe qui va le conduire directement devant le juge et cetteprocédure juridique va se conclure par la peine de mort pour Meursault.
On constate donc deux parties dans se roman. On peut dire que le meurtre de l’arabe ne sert en fait que de transition entre les deux parties. Une partie avant le meurtre, une deuxième partie après le meurtre avec la condamnation, la procédure juridique et sa vie en prison. Et c’est dans cette deuxième partie que Meursault se...
tracking img