Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (772 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le terme 'choc pétrolier' désigne la brutale augmentation du prix du pétrole, en 1973, du fait de l'action de l'OPEP en réponse aux hostilités relatives à Israël. La cause ou le prétexte du choc estalors de nature politique.

- A contrario. On parle de 'contre-choc pétrolier', en 1985, quand le prix du pétrole connaît une forte baisse, du fait de l'abondance de l'offre et de la concurrencecommerciale entre les offreurs.

(b) Ce choc a poussé les pays dépendants de cette énergie fossile (en particulier l'Europe et le Japon) a modifier leur utilisation du pétrole. On a parlé de 'chasseau gaspi[llage]' et d'activités 'énergivoraces'.

(c) Tentative de remède structurel. En liaison avec les thèses défendues par les écologistes, une 'éco-taxe' a même été envisagée. Cette idée s'estheurtée à l'opposition des Etats-Unis. Le problème réapparaît plus tard, sous son aspect climatique.

(d) Changement climatique. En France, le choc pétrolier de 1973 est une date importante dansles émissions de gaz à effet de serre, en particulier le gaz carbonique.

- "Evolution par activité des émissions de CO2 seul (en France) depuis 1960, en millions de tonnes équivalent carbone. Troisépoques se lisent clairement sur ce graphique :
- jusqu'au premier choc pétrolier, tous les postes d'émission sont en hausse. Les "Trente Glorieuses" sont allées de pair avec une très forteaugmentation des émissions dont la phase finale se voit clairement de 1960 à 1973.
- après le choc pétrolier, l'industrie se met à la chasse au gaspi de manière efficace, et électrifie un certain nombred'usages par ailleurs, et obtient une baisse continue jusqu'au "contre-choc" (en 1985 le pétrole est devenu très bon marché). Pendant la même période le lancement du programme électronucléaire conduit àune diminution rapide - mais avec un décalage de 10 ans, le temps de construire les centrales - des émissions du secteur de l'énergie (c'est cette baisse que l'on ne retrouve pas nécessairement dans...
tracking img