Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2140 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La technique accroit-elle notre liberté ?
Notion : La liberté • Date de publication : 08/03/2007 • 1335 hits
 
* Currently 3.80/5
Note de l'article : 3.8/5 (Sur 5 votes)
Le corrigé complet.
 
Introduction

Notre univers quotidien est de plus en plus envahi par les objets techniques, ces derniers s’ils nous facilitent la vie, peuvent aussi contribuer à notre aliénation car nousdevenons de plus en plus dépendants de leur présence. En effet grâce au progrès technique, nous sommes devenus plus libres face aux exigences et aux contingences de la nature, nous ne sommes plus soumis de manière aussi totale à ses caprices imprévisibles.
Cependant si les premières techniques (la révolution néolithique, la maîtrise de la métallurgie puis les grandes découvertes qui donnèrent lieu à larévolution industrielle) ont permis aux hommes d’être moins dépendants d’une nature parfois cruelle, notre époque avec ses technologies de plus en plus sophistiquées n’a-t-elle pas donné lieu à de nouvelles dépendances ?
En effet, non seulement nous ne pouvons nous passer d’objets techniques dont le caractère indispensable reste douteux (le téléphone portable en serait aujourd’hui un exemplecriant), mais notre puissance sur la nature est devenue telle que nous sommes parfois tentés de jouer les apprentis sorciers et de devenir les artisans de notre propre aliénation. Les risques liés à l’application de certaines techniques sur l’être vivant et plus particulièrement sur l’homme semble justifier de telles inquiétudes, les projets actuels (plus ou moins réalistes) de clonage humainpourraient justifier une telle remise en cause du progrès technique et technologique.
Faut-il pour autant renoncer à toute évolution en ce domaine? Si les peurs nourries par une vision prométhéenne de notre avenir sont compréhensibles, doivent-elles pour autant conduire à un retour en arrière et un tel retour est-il possible?
Développement

Comme le souligne Platon dans le mythe du Protagorasl’homme dans la nature est nu et totalement démuni, sans la connaissance des arts et du feu il ne peut donc survivre et son espèce est voué à l’extinction.
Cependant, comme le souligne Aristote dans Les parties des animaux, cette nudité n’est qu’apparente car l’homme “s’il est sans chaussures, s’il est nu et n’a pas d’armes pour combattre” n’en est pas moins le mieux disposé des animaux car il possèdeune force que tous les autres n’ont pas et qui lui permet de répondre à tous les problèmes qu’il peut rencontrer dans la nature. Cette force résulte de la conjugaison de deux bienfaits de la nature dont il est le seul à bénéficier, l’intelligence et la main, c’est d’ailleurs selon Aristote parce que la nature l’a fait intelligent qu’elle lui a donné les mains.
La conception Aristotélicienne de latechnique reste donc très naturaliste dans la mesure où elle résulte conformément au finalisme d’une sorte d’intention de la nature qui aurait accordé aux hommes la possibilité de jouir de tous les moyens de défense et de tous les outils possibles.
De ce point de vue la technique rend donc l’homme plus libre que l’animal qui est limité dans ses possibilités d’action:
“Car les autres animaux n’ontchacun qu’un seul moyen de défense et il ne leur est pas possible de le changer pour un autre, mais ils sont forcés, pour ainsi dire, de garder leurs chaussures pour dormir et pour faire n’importe quoi d’autre, et ne doivent jamais déposer l’armure qu’ils ont autour de leur corps ni changer l’arme qu’ils ont reçue en partage. L’homme, au contraire, possède de nombreux moyens de défense, et il luiest toujours loisible d’en changer et même d’avoir l’arme qu’il veut et quand il le veut.”[1]
Dans une telle optique nous nous situons dans une logique d’accord de l’homme avec la nature, il est une partie de la nature qui utilise les bienfaits de celle-ci pour subsister et subvenir a ses besoins.
Si une telle conception de la technique était concevable dans la civilisation grecque de cette...
tracking img